Les ouvriers accueillis à coups de gaz lacrymogènes au Salon de l’Auto

Mediapart, 9 octobre 2012 :

Plusieurs centaines de salariés de PSA, ArcelorMittal ou encore Goodyear, ont tenté de pénétrer dans le Mondial de l’automobile, ce mardi 9 octobre. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène.

Lor Actu, 9 octobre :

Plusieurs salariés ArcelorMittal de Florange ont tenté d’entrer dans l’enceinte du salon de l’Automobile avant de participer à une grande manifestation à l’appel de la CGT à Paris.

Durant plus d’une heure, des salariés de PSA et d’une vingtaine d’entreprises en « difficulté » (Continental, Renault, Goodyear, Fralib, ArcelorMittal…) ont tenté de pénétrer dans l’enceinte du Mondial de l’Automobile qui se tient porte de Versailles, dans le XVe arrondissement de Paris.

Face à eux, des dizaines de CRS ont dû faire usage de la force pour repousser les manifestants. Les forces de l’ordre ont tiré des gaz lacrymogènes et ont chargé les manifestants de la CGT pour les faire reculer. Les heurts qui ont éclaté étaient violents ont rapporté plusieurs journalistes présents sur place. Le bâtiment était ainsi totalement barricadé. Les syndicats n’ont pas répondu par la force. Les manifestants ont jeté des œufs et de la farine note TF1 sur son site Internet.

« La présence nombreuse des CRS sonne comme un geste d’intimidation. Le gouvernement est plus soucieux des intérêts des patrons qui pleurnichent parce qu’ils ne font pas d’affaires, alors que ceux qui souffrent, ce sont nous, les salariés », a déploré sur l’antenne de LCI Philippe Poutou, ex-candidat à la présidentielle. Il a rendu visite la semaine dernière aux salariés de Florange.

La CGT qui a appelé à manifester pour l’emploi dans huit grandes villes de France (à Epinal également pour une manifestation régionale) a demandé aux manifestants de se disperser pour se rendre dès 13h30 porte d’Italie, départ du cortège syndical. A la mi-journée le calme est revenu au Salon de l’Automobile qui se tient à Paris jusqu’au 14 octobre prochain.

L’Essentiel, 9 octobre 2012 :

Des incidents ont marqué la manifestation contre les licenciements en France ce mardi à Paris. Parmi eux, les métallos d’ArcelorMittal de Florange.

Après avoir été empêchés de pénétrer dans le salon par les forces de l’ordre, qui ont fait usage de gaz lacrymogènes, plusieurs centaines de manifestants se sont mis à lancer sur elles divers projectiles dont des canettes et des plantes déracinées des jardinières alentours. Une manifestation contre les licenciements de plusieurs centaines de salariés, parmi lesquels les métallos de Florange, a débouché sur quelques incidents ce mardi au Mondial de l’automobile avant que la CGT n’appelle à la dispersion.

Les forces de l’ordre ont une nouvelle fois tiré des gaz et avancé vers les manifestants contraints de reculer. Des responsables CGT ont ensuite appelé les personnes présentes à quitter les lieux pour se rendre dans l’est de Paris afin de rejoindre la manifestation, entre la place d’Italie et Montparnasse, organisée par la CGT dans le cadre d’une journée nationale d’actions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s