Archives quotidiennes : 04/10/2012

Les syndicats CFDT, CGT et FO appellent à une journée de grève mardi

Le Télégramme, 4 octobre 2012 :

Les syndicats CFDT, CGT et FO appellent à une journée de grève sur les sites du groupe Doux (filières des produits congelés et élaborés) le mardi 9 octobre et à un nouveau rassemblement, le même jour, à 9 h, devant le tribunal de commerce de Quimper.

Charles Doux sera entendu par le tribunal pour un point d’étape sur son plan de continuation pour les pôles élaboré et congelé. La veille, un comité central d’entreprise de Châteaulin se tiendra au siège du groupe.

Le plan de continuation pour les trois ans à venir, ainsi que les stratégies commerciales à mettre en oeuvre, devraient être présentées aux syndicats.

Batorama (Strasbourg) : grève des personnels navigants

L’Alsace, 4 octobre 2012 :

Un mouvement de grève paralyse aujourd’hui les bateaux de promenade touristique dans Strasbourg. Selon la CFDT, 95 % des personnels navigants, capitaines et matelots participent au débrayage.

Ils dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail et les problèmes récurrents de planning qui amènent parfois un capitaine à être posté en même temps dans deux bateaux différents.

Lire la suite

Grèves dans la presse en Israël

La Voix de la Russie, 4 octobre 2012 :

Haaretz, le plus vieux quotidien d’Israël fondé en 1919, n’est pas paru ce 4 octobre. Ses journalistes se sont mis en grève pour protester contre les mesures anti-crise lancées par les propriétaires.

Manifestation des employés du journal Maariv contre les licenciements

Haaretz est le deuxième quotidien en Israël dont le personnel a décidé de se mettre en grève. Hier les employés de Maariv, troisième quotidien israélien en termes de diffusion, ont manifesté devant la résidence du Premier ministre protestant contre les licenciements en masse provoqués par la crise du journal.

Lutte de classes en Afrique du Sud

AFP, 4 octobre 2012 :

Le patronat des mines sud-africaines a accepté mercredi le principe d’une révision des salaires des mineurs d’or et de charbon, alors que ce secteur clé l’économie nationale tourne au ralenti depuis août en raison de grèves sauvages émaillées de violences.

Routiers en grève, 2 septembre 2012

« Nous allons travailler dur pour voir ce qu’on peut mettre sur la table. Nous nous revoyons mardi (prochain) et, nous l’espérons, avec des propositions pour traiter ces problèmes », a indiqué à l’AFP Elize Strydom, négociatrice pour le secteur de l’or à la Chambre des mines, à l’issue d’une journée de négociations avec le syndicat national des mines NUM.

« Nous avons 50.000 mineurs en grève sauvage dans le secteur de l’or », une situation qui exige « de trouver une solution le plus vite possible », a-t-elle ajouté.

Lire la suite