Archives quotidiennes : 21/09/2012

Grève internationale en soutien aux dockers portugais

L’Antenne, 21 septembre 2012 :

L’International Dockworkers Council (IDC) a appelé l’ensemble de ses adhérents à observer une heure d’arrêt de travail le mardi 25 septembre prochain, en solidarité avec les dockers portugais, qui s’opposent à une réforme de leur statut. Le mouvement doit se dérouler entre 8 et 9 heures dans tous les ports où sont présents des syndicats affiliés à l’IDC. L’organisation réunit des syndicats de travailleurs portuaires dans vingt-cinq pays en Europe, en Amérique et en Afrique.

En France, ce mot d’ordre a été relayé par la Fédération nationale des ports et docks (FNPD-CGT), ultra majoritaire dans les ports de l’Hexagone.
La date de cette grève coïncide avec celle de l’ouverture à Bruxelles de la conférence sur la refonte de la politique portuaire européenne à laquelle l’IDC Europe participera. Par ce mouvement, l’IDC entend dénoncer « le comportement du gouvernement portugais qui, au travers d’une nouvelle loi sur l’organisation du travail dans les ports, tente de réduire les acquis des dockers ». Plus globalement, elle fustige « la politique antisociale menée par l’Europe et ses États membres qui souhaitent une nouvelle fois, malgré leurs échecs en 2003 et 2006, libéraliser les services portuaires ».

Lire la suite

Tunisie. Grève générale à Tataouine

TAP, 21 septembre 2012 :

Une grève générale a paralysé, vendredi matin, la ville de Tataouine, à l’exception de l’hôpital régional, des pharmacies et quelques boulangeries. Cette grève intervient en signe de protestation contre la hausse du taux de chômage qui s’élève à 51,7 pc selon les derniers chiffres de l’institut national des statistiques (INS). La grève a été organisée en collaboration avec la coordination régionale des diplômés chômeurs,l’association régionale des chômeurs, avec le soutien de l’UGTT et l’UTT ainsi que plusieurs partis et associations.

Grève « extrêmement » bien suivie à la Banque de France

News Banques, 21 septembre 2012 :

La grève du personnel de la Banque de France, suite à l’annonce d’un plan de restructuration, a été fortement suivie ce vendredi, selon les organisations syndicales.

Salariés de la Banque de France à Angers

La grève pour dénoncer un plan de restructuration de la Banque de France, qui prévoit entre 1.700 et 2.100 suppressions de postes, était vendredi « extrêmement » bien suivi, provoquant la fermeture de succursales, selon les syndicats.

« La grève est extrêmement bien suivie, on sait que plusieurs dizaines de succursales sont fermées avec des taux de grève qui peuvent souvent atteindre les 100% en province », assure à l’AFP Denis Durand, secrétaire général de la CGT.

Lire la suite

Appel à la grève au Ikea de Gonesse (95)

AFP, 21 septembre 2012 :

Les salariés du magasin d’ameublement Ikea Roissy/Paris Nord 2 à Gonesse (Val-d’Oise) sont appelés à faire grève samedi, jour de forte affluence, pour marquer leur mécontentement concernant les salaires et les conditions de travail.

L’appel a été lancé vendredi par FO (majoritaire) et la CGT, rejoints par la CFDT. Vendredi, une quinzaine de salariés avait commencé à faire grève, a constaté l’AFP.

Les syndicats dénoncent un « sous-effectif devenu chronique », des changements d’organisation qui ont mis fin aux jours de repos fixes et fortement réduit le temps de travail à salaire majoré (nuit, dimanche), ce qui ampute les rémunérations alors qu’un salaire moyen oscille entre 1.200 et 1.400 euros.

Grèves : l’antenne de France inter perturbée, le Figaro absent des kiosques.

Des mouvements sociaux ont privés les auditeurs de France Inter et les lecteurs du Figaro de leur média, ce vendredi matin. L’antenne de France Inter était perturbée vendredi à la suite d’un mouvement de grève lancé par plusieurs syndicats de Radio France portant sur le redéploiement de techniciens en province, a annoncé la direction de Radio France. 

L'antenne de France Inter était perturbée vendredi à la suite d'un mouvement de grève lancé par plusieurs syndicats de Radio France portant sur le redéploiement de techniciens en province, a annoncé la direction de Radio France.

L’antenne de France Inter était perturbée vendredi à la suite d’un mouvement de grève lancé par plusieurs syndicats de Radio France portant sur le redéploiement de techniciens en province, a annoncé la direction de Radio France.

Le préavis de grève nationale signé des syndicats CGT, Sud et CFDT de Radio France fait suite à «la décision de la direction de supprimer un demi-poste de technicien à Nancy et un poste à Châteauroux», suppressions qui «dégradent les conditions de travail» sur le réseau France Bleu, selon leur tract. La direction parle de «redéploiements internes et non pas de suppressions de postes». France Inter diffusait de la musique à la place de ses programmes habituels. La direction devait faire un point plus tard dans la journée sur le nombre de grévistes et les répercussions du mouvement.
Lire la suite

Bejaïa, Algérie : grève illimitée des universités.

Le mouvement de protestation gagne les universités algériennes. Le mouvement de grève avait été suspendu le 5 mai pour permettre un bon déroulement des élections législatives, mais les universités algériennes relanceront leur grève pour une durée illimitée dès ce dimanche 23 septembre.

Les travailleurs du secteur de l’enseignement supérieur ont décidé de reconduire le mouvement de grève, gelé le 5 mai dernier en raison des élections législatives. Ils se remettent ainsi en grève illimitée et ce dès dimanche 23 septembre. Cette décision prise lors d’une réunion ayant regroupé 19 représentants de bureaux de coordination à Bejaïa intervient alors que les étudiants s’apprêtent à entamer leurs examens de rattrapage. Les grévistes mettent en cause la tutelle qui n’a pas accédé à leurs revendications exprimées en mai.

Ayant approuvé à l’unanimité le mot d’ordre de grève à l’issue de cette réunion, les « conclavistes » durcissent le ton en rendant le ministère de l’Enseignement supérieur responsable de toutes les conséquences qui pourraient découler du mouvement social et ils prennent à témoin la communauté estudiantine du marasme qui entoure l’exercice de leur profession.

Lire la suite

Non à l’esclavage, non à la répression antisyndicale !

Paris : Choquée par les courriers envoyés par la direction de l’hôtel Concorde Opéra, la CGT appelle à un vaste rassemblement de protestation devant le quatre-étoiles au 108, rue Saint-Lazare (VIIIe) le 3 octobre à 12 heures. Par ailleurs, le syndicat envisage une action devant les prud’hommes, et même éventuellement au pénal si les courriers ne sont pas retirés.

Tract de la CGT :