Archives quotidiennes : 19/09/2012

Un navet pour chercher à faire oublier la lutte pour le pain

Article publié par l’Initiative Communiste-Ouvrière, 19 septembre 2012 :

Tout commence par un (très) mauvais film aux relents racistes et réactionnaires «  L’innocence des musulmans », un film dont le jeu d’acteurs fait de « Mon curé chez les nudistes » un chef d’œuvre du septième art et dont le visionnage complet est aussi pénible que celle de l’intégrale de Derrick. Idéologiquement, c’est un film réactionnaire cherchant à mettre en scène l’idéologie du choc des civilisations. Projeté qu’une seule fois à Hollywood début 2012 et diffusé sur youtube, ce navet ne serait jamais sorti des oubliettes si, en ce mois de septembre 2012, salafistes et autres réactionnaires religieux n’avaient décidé d’en faire la publicité et la promotion.

C’est neuf mois après la première et unique projection du navet que différents groupes islamistes se réveillent, des salafistes à Al-Qaïda en passant aux mollahs iraniens, et rendent célèbre un film dont la diffusion n’aurait jamais pas dû dépasser celle du mariage de mon cousin ou des vacances à Charleville-Mezière de ma tante. Sam Bacile, le réalisateur, n’aurait jamais osé rêver d’une telle promotion. Sam Bacile a voulu faire un film mettant en scène le « choc des civilisations », où tous les musulmans seraient, depuis les origines de l’Islam, fondamentalement des intégristes religieux intolérants, brutaux et criminels, et, tels des gamins qui, après avoir vu un western, cherchent à ressembler le plus possible aux héros du film, voilà que salafistes et autres réactionnaires religieux organisent des protestations, entraînant des morts, comme pour coller le mieux possible à l’image des musulmans que Sam Bacile montre dans son film. Sam Bacile a déclaré que son film ne devait être que le premier d’une longue série, en tout 200 heures, qu’il voulait infliger à ses rares spectateurs. Non contents d’offrir une publicité gratuite à « L’innocence », voilà que les réactionnaires religieux offrent à Sam Bacile une suite jouée gratuitement, filmée et diffusée par les télévisions du monde entier.

Lire la suite

La résistance c’est maintenant, Interdiction des licenciements !

Tract de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

PSA, ArcelorMittal, Doux, Sanofi, Air France…

La résistance c’est maintenant,

Interdiction des licenciements !

8.300 suppressions d’emplois annoncés, dont la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois et la perte de 25% des postes à l’usine de Rennes, la direction de Renault a déjà annoncé qu’elle pourrait imposer un plan similaire à celui de PSA, des milliers d’emplois menacés à Sanofi, dont la fermeture du site de Toulouse, à Air France, etc. et cela pour ne parler que des plus grands groupes. Chez PSA par exemple, on estime qu’avec les usines sous-traitantes, la fermeture de l’usine d’Aulnay entrainerait à elle seule la suppression de 10.000 emplois sur la ville. Toujours dans la sous-traitance automobile, on peut citer TRW dans les Vosges, où plus de 300 emplois sont en jeu.

De l’automobile comme chez PSA et dans les usines sous-traitantes à la chimie comme chez Sanofi, de l’agroalimentaire comme chez Doux à sidérurgie comme à ArcelorMittal, du transport comme à Air France au commerce comme chez CArrefour, il n’y a pas un secteur d’activité aujourd’hui qui ne soit pas menacés par des plans de licenciements et de suppressions massifs !

Par les voix de Montebourg et de Hollande, le nouveau gouvernement a montré, dans le cas de PSA, quel est son camp : celui de la famille Peugeot, de Varin et des actionnaires. A entendre ces politiciens qui ne craignent pas, eux, de devoir pointer à Pôle Emploi, le plan de licenciements à PSA serait « inévitable » et les travailleurs et leurs syndicats devraient se montrer « responsables », c’est-à-dire accepter de perdre leur travail et de voir leurs sites fermer.

Lire la suite

PSA Aulnay : Grève et manifestation demain

Sipa, 19 septembre 2012 :

Les syndicats de l’usine PSA Peugeot-Citroën d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) appellent à manifester jeudi après-midi à Paris contre la fermeture de leur site, tandis qu’une délégation sera reçue dans le même temps par le président François Hollande à l’Elysée.

Dans un communiqué commun, les syndicats CGT, SIA, Sud, CFDT, CFTC, FO et CGC « appellent les salariés à se mettre en grève et à se rendre en manifestation à l’Elysée pour soutenir la délégation syndicale qui sera reçue à 14h30 à l’Elysée.

Les manifestants quitteront l’usine en cortège à 13h30, puis se rendront jusqu’à Paris en RER. Un défilé est ensuite prévu à partir de 15h30 entre la gare Saint-Lazare et les abords du palais de l’Elysée. Après le retour de la délégation, les syndicats annoncent un nouveau cortège jusqu’à la place de l’Etoile avant le retour à l’usine par les transports en commun.

Lire la suite

Blocus des ports portugais et de deux raffineries

Ecostrum, 19 septembre 2012 :

Les syndicats du secteur portuaire affiliés à la CGTP- Confédération Générale des Travailleurs- ont entamé une semaine de grève qui prendra fin lundi 24 septembre 2012. Trois catégories de travailleurs vont successivement débrayés : les pilotes maritimes, les dockers et enfin le personnel administratif.

Les ports y compris des archipels de Madère et des Açores sont paralysés, mais les autorités maritimes minimisent l’impact du mouvement, les armateurs ayant anticipé la grève et dérouté les navires vers l’Espagne.

Lire la suite

Fin de la grève des enseignants à Chicago

Sipa, 19 septembre 2012 :

L’école va reprendre mercredi à Chicago. Les enseignants de la ville, en  grève depuis plus d’une semaine, ont décidé mardi soir de reprendre le travail, mettant fin à un conflit tendu avec le maire Rahm Emanuel sur leur mode d’évaluation et la sécurité de l’emploi dans le cadre de la réforme de l’école publique.

Manifestation des enseignants de Chicago le 12 septembre

Les représentants syndicaux ont voté à 98% pour la fin de la grève après avoir négocié un accord de contrat, qui était sur la table depuis plusieurs jours. Ils sont sortis du siège du syndicat en chantant « solidarité pour toujours », et criant « nous revenons ».

La plupart d’entre eux étaient pressés de reprendre le travail, mais affichaient la fierté de voir leur mouvement porter ses fruits.

Lire la suite

Strasbourg : Les salariés de Stracel en grève, l’usine à l’arrêt

Dernières Nouvelles d’Alsace, 19 septembre 2012 :

Depuis 6 h ce matin, Stracel (Strasbourg) est à l’arrêt. À l’appel de la CGT, les salariés se sont mis en grève et ont stoppé la production de papier magazine.

Ils ont également bloqué tous les accès du site, empêchant la livraison de bois et la sortie de camions. Ils entendent ainsi faire pression sur la direction au moment où se déroule à Paris une réunion du comité central d’entreprise consacrée au plan social qui avait été annoncé au début de l’été.

Le groupe UPM, propriétaire de Stracel, a en effet décidé de céder l’usine à deux fabricants de carton, le Belge VPK Packaging Group et l’Allemand Klingele, associés dans Blue Box Partners, à charge pour eux de reconvertir le site.

Lire la suite

Licenciements des malades : PSA nous déclare la guerre à tous

Tract de la CGT PSA Mulhouse :

Licenciements des malades: PSA nous déclare la guerre à tous

Le message est clair: Peugeot veut se débarrasser des plus fragiles, des malades, des handicapés, de ceux à qui l’usine a contribué à détruire la santé. Avec le plan
de 8000 suppressions d’emplois dans le groupe, dont 273 à Mulhouse, un accord de flexibilité à Sevelnord, la venue à Mulhouse du nouveau directeur, tout cela marque la volonté de la direction de se débarrasser de ceux qui ne sont plus assez productifs.

Le but de la direction est clair: faire baisser « l’absentéisme » par la répression, en
exerçant une pression terrible sur les malades et en faisant régner la peur chez
les autres.

Pour augmenter toujours plus ses profits la direction organise la baisse continue des effectifs, la politique de chasse aux « temps morts », qui entraînent des dégradations continuelles de nos conditions de travail.

Lire la suite