Archives quotidiennes : 09/09/2012

Manifestation à Salonique contre l’austérité

L’Humanité, 9 septembre 2012 :

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé samedi dans les rues de Salonique, la deuxième ville du pays, pour protester contre le plan d’austérité de près de 12 milliards d’euros concocté par le Premier ministre Antonis Samaras afin de rassurer les inspecteurs de l’Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).

« Très bientôt, l’immense majorité du peuple grec va réagir », a averti le chef du parti Syriza, Alexis Tsipras, qui a accusé le Premier ministre conservateur, Antonis Samaras d’être celui « qui conduit le pays à la catastrophe ». Les quelques 12 000 manifestants anti-rigueur se sont répartis entre quatre défilés: celui des grands syndicats GSEE pour le privé et Adedy pour la fonction publique, le cortège du principal parti d’opposition, Syriza (gauche radicale), celui du Pame (front syndical du KKE, le PC grec) et celui des autonomes et de l’extrême gauche.

Lire la suite

TRW : Des salariés en colère bloquent l’entrée de Sochaux

Le Pays, 6 septembre 2012 :

Une centaine de salariés de l’usine deTRW de Ramonchamp a manifesté hier en début d’après-midi (5 septembre Ndt) devant l’entrée principale de Peugeot-Citroën Sochaux.

Hier, à partir de 12 h 30, une centaine de salariés de TRW, fournisseur automobile implanté dans les Vosges, a bloqué pendant près d’une heure l’entrée de Montbéliard de PSA Peugeot-Citroën.

Organisée par la CGT, la manifestation des « TRW » a provoqué comme ce fut déjà le cas il y a deux ans, un énorme embouteillage à l’entrée principale de PSA Peugeot-Citroën Sochaux alors qu’arrivaient les équipes de doublage de l’après-midi.

Lire la suite

Le Ministère de la famille au Maroc insensible face au suicide de Amina El Filali.

Objectif-ZorreteRobert, 05/09/2012 :

Les Groupes des droits des femmes au Maroc dénoncent les dires de la Ministre de la famille Bassima Hakkaoui qui prend à la légère le viol des femmes et les mariages précoces et forcés.

Hakkoui a déclaré aux parlementaires de la justice et du développement au mois de mai : «la question de l’abus sexuel des enfants a été exploitée politiquement par les associations des droits de l’homme (Maroc), qui ont grandement nui à l’image du Maroc à l’étranger » .

Elle ajoute : « le mariage de filles mineures devrait être mis sur la table de discussion », parce que de nombreux pays (occidentaux) permettent aux filles d’avoir des rapports sexuels à l’âge de 14 ans. »

Lire la suite