Lufthansa préfère une grève dure à une hausse des salaires des navigants.

La tribune, 28/08/2012 :

Après l’échec des négociations sur des hausses de salaires, le syndicat du personnel navigant Ufo prépare une grève illimitée. La direction qui planche sur un nouveau plan d’économies n’a pas cédé.

Il y aura donc grève chez Lufthansa. Après l’échec des négociations salariales avec la direction, le syndicat du personnel navigant Ufo l’a annoncé ce mardi sans donner de dates. Des débrayages temporaires sont prévus à court terme, et « une grève illimitée est en préparation », a déclaré Dirk Vogelsang, le responsable syndical des négociations.

Demande d’une hausse des salaires de 5%
La direction, qui a lancé un vaste de plan d’économies pour conserver son leadership européen, n’a pas cédé aux revendications du syndicat qui demandait une amélioration générale des conditions de travail des quelque 18.000 hôtesses et stewards de la compagnie allemande, notamment une hausse des salaires de 5% sur 15 mois et rétroactive à partir du 1er janvier de cette année, après trois ans de stagnation. Ufo s’oppose aussi au recours du personnel de cabine intérimaire dans ses appareils comme la compagnie a commencé à le faire depuis juin à partir de Berlin.

« Ne pas éjecter l’entreprise du marché concurrentiel »
Jeudi dans la presse allemande, le président du conseil de surveillance de Lufthansa, Jürgen Weber, a exhorté les dirigeants de la compagnie à tenir bon face aux syndicats: « Mieux vaut aller jusqu’à une grosse confrontation que d’éjecter l’entreprise du marché concurrentiel », avait-il déclaré. L’an dernier British Airways avait de même malgré, essuyant de très grosses grèves.

Grosse concurrence 
Confronté comme l’ensemble du secteur aérien européen à une concurrence accrue des compagnies du Golfe sur le long-courrier et des low-cost sur le moyen-courrier mais aussi à une explosion des prix du kérosène, Lufthansa ne veut pas compromettre son plan d’économies annoncé en début d’année. Celui doit lui permettre d’améliorer son résultat opérationnel de 1,5 milliard d’euros par an d’ici à fin 2014 par rapport à fin 2011. le groupe qui s’en sort mieux que ses concurrents, notamment Air France-KLM, table sur un bénéfice opérationnel de l’ordre de « 500 millions d’euros ». Tous les grands transporteurs se restructurent. Outre Air France-KLM, Iberia qui plombe les comptes de IAG (la maison-mère de la compagnie et de British Airways) va faire l’objet d’une restructuration drastique. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s