A bas les attaques anti-rroms et le racisme de l’Etat français !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Il a fallu seulement quelques semaines pour que le nouveau gouvernement nous montre son vrai visage et s’inscrive dans la continuité de la politique anti-ouvrière, discriminatoire, répressive et raciste de ses prédécesseurs.

Après les annonces de fermeture d’usines, des plans sociaux et des milliers de travailleuses et travailleurs poussé(e)s vers le chômage, la précarité et la misère, l’Etat français s’attaque maintenant, profitant de la période estivale, une fois encore, à celles et ceux qui représentent déjà une population de seconde zone, sans emploi ni de possibilité d’avoir un emploi, sans logements, ni revenu, sans aucune protection. Même lorsqu’ils sont citoyens de l’Union Européenne, les Rroms sont, dans toute l’Europe, victimes de stigmatisation, de discriminations, de violences et de politiques racistes, comme les expulsions, depuis la France, vers d’autres pays de l’Union Européenne.

Nous avons récemment assisté à un odieux démantèlement des campements de Rroms un peu partout en France, de Lille à Marseille, en passant par Paris et Lyon. Même si ces attaques inhumaines étaient masquées derrière un soi-disant « souci de conditions de vie de ces gens », force est de constater que même les Rroms qui habitaient dans les bâtiments tout à fait décents ont été chassés par la force répressive de l’Etat. Cette véritable chasse n’a rien d’humanitaire, étant donné qu’aucune solution de relogement n’a été proposée à ces familles poussées vers encore plus de misère, et qu’aujourd’hui comme hier on ne voit pas la moindre trace d’une réelle politique visant à permettre à chacun, Rrom ou Gadjo, de vivre dans un logement décent et de mettre fin aux habitations insalubres et aux bindonvilles.

Valls se cache derrière une décision de justice. Est-ce la justice de chasser les familles entières avec des enfants aux bas âge de leurs campements et logements et d’une vie déjà précaire vers une misère totale ? Est-ce la justice de traumatiser les enfants avec des forces de l’ordre armées jusqu’aux dents accompagnées des bulldozers détruisant le peu qu’ils avaient ? Est-ce la justice d’embarquer des êtres humains dans des avions, des trains et des bus pour les envoyer vers encore plus de misère, un avenir incertain et dans des pays qu’ils ont fui et où ils subissent quotidiennement les pires discrimination et les violences racistes ?

L’Initiative communiste-ouvrière condamne fermement les attaques contre les Rroms comme toute la politique xénophobe et raciste de l’Etat français. Solidaire de toutes les victimes du racisme, l’Initiative Communiste-Ouvrière appelle à la lutte et à la résistance contre toute mesure discriminatoire et pour l’égalité complète de tous les êtres humains. Pour les roms, cette égalité signifie, entre autres : la reconnaissance des crimes commis par les Etats européens contre le peuple Rrom, et en particulier le génocide nazi (Samudaripen ou Porajmos), la reconnaissance du romanî comme une des langues de l’Union Européenne et bien entendu l’abolition de toutes les mesures exception.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s