Grève des travailleurs du métro à Buenos Aires

L’Essentiel, 8 août 2012 :

La capitale argentine demeurait mercredi en proie à d’importants embouteillages au cinquième jour d’un mouvement de grève paralysant le métro de la mégapole.

«Nous attendons une réponse pour ne plus être otages, ni les travailleurs, ni les usagers : nous demandons l’ouverture d’une négociation salariale et une augmentation de 28%», a déclaré à la presse un dirigeant du syndicat du secteur, Andres Fonte. «Cela fait cinq jours que nous attendons», a-t-il ajouté.

L’association syndicale des travailleurs du métro (gauche), qui regroupe quelque 2 500 employés, menace de poursuivre cette grève entamée samedi devant l’absence de réaction du maire de la capitale argentine, Mauricio Macri (Pro, droite). L’inflation annuelle est d’environ 25% dans le pays, selon les économistes indépendants.

Mercredi, des milliers d’usagers se sont rendus à leur travail à pied ou à vélo pour éviter les files d’attente interminables aux arrêts de bus et les embouteillages. Buenos Aires compte 3 millions d’habitants, mais les jours ouvrables, 3 millions supplémentaires habitant en banlieue vont y travailler. Quelque 1,3 million de véhicules circulent en temps normal, dont 36 000 taxis et 9 800 bus, selon les statistiques officielles.

Une réponse à “Grève des travailleurs du métro à Buenos Aires

  1. Pingback: La lutte continue au métro de Buenos Aires | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s