Arménie : Les conducteurs d’autobus en grève

Nouvelles d’Arménie, 1 août 2012 :

Plusieurs douzaines de conducteurs d’autobus ont fait grève disant qu’ils risquent de perdre leurs emplois à cause du système de libre transport public patronné par Gagik Tsarukian, un homme d’affaires millionnaire dirigeant le deuxième parti d’Arménie.

L’action de protestation a semblé être la dernière torsion de la discussion houleuse entre Tsarukian et Artur Harutiunian, son ancien protégé et associé dans les affaires basé à Abovian, une ville à 15 kilomètres au nord d’Erevan.

Artur Harutiunian a quitté le parti Arménie Prospère (BHK) à la fin de l’année dernière, défiant ouvertement le magnat dans un secteur qui a longtemps été considéré comme de facto son fief. Quelques articles dans les médias lient la situation avec la dégradation des relations entre le BHK et le parti Républicain du Président Serge Sarkissian (HHK), dont Harutiunian est un membre.

Au début de cette année Tsarukian a lancé par charité une liason par autobus entre Erevan et Abovian et une autre ville Charentsavan. La volonté était de nuire à la compagnie d’autobus King Delux appartenant à Artur Harutiunian sur les liaisons Erevan – Abovian et Erevan – Charentsavan. Plus de 100 personnes conduisant ses bus et les recettes ont souffert en conséquence.

Les conducteurs ont condamné les activités censées être bienveillantes de Tsarukian. « Cela n’est pas censé aider les gens, cela est censé nous arrêter de transporter des passagers » a dit l’un d’entre eux au service arménien de RFE/RL (Azatutyun.am).

« C’est de la bienveillance pour certaines personnes et la famine pour d’autres » a dit un autre conducteur. Il a averti que les protestataires bloqueront la route principale si les autorités ne remédient pas à la situation.

Artur Dallakian, directeur de King Deluxe, a dit que la société a déjà posé des plaintes formelles au Ministère des Transports et à la Commission d’Etat pour la Protection de la Compétition Économique contre ce qu’il considère comme des actions illégales par la fondation de Gagik Tsarukian. « Je vois seulement des motifs personnels [derrière cela] » a-t-il dit au service arménien de RFE/RL (Azatutyun.am).

Les représentants de Tsarukian ont nié, cependant, que le magnat tient à pousser son ex-protégé dans la faillite. « La fondation Tsarukian fait divers travails de charité dans tout le pays et les transports gratuits continueront » a dit Vahe Hovannisian, un député du BHK qui coordonne les activités de charité.

En parlant au service arménien de RFE/RL, Hovannisian n’a pas nié que Tsarukian n’a pas patronné des transports gratuits dans d’autres parties de l’Arménie.

Un autre député du BHK, Elinar Vartanian, a accusé le propriétaire de la compagnie de bus de « mauvais entrepreneur » et l’a accusé de forcer les conducteurs à faire la grève. Dans une déclaration écrite, elle a dit que trois autres sociétés de transport ont offert d’embaucher ces conducteurs « en de bons termes ».

Rien n’indique à qui ces sociétés sont la propriété.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s