Bagnols-sur-Cèze Neuf personnes sont finalement licenciées à Armatures Service.

MidiLibre.fr, 31/07/2012 :

Les vacances auront un goût très amer pour les salariés d’Armatures Service, une entreprise spécialisée dans les ferrailles de béton armé et implantée sur la zone industrielle de Domazan depuis 2007.

Cette semaine, neuf employés sur les vingt-sept qui travaillent dans l’usine gardoise recevront leur lettre de licenciement.

Douloureux épilogue d’une longue descente aux enfers depuis le rachat du groupe, qui compte 116 salariés sur sept sites de production, dont celui de Domazan, par un fonds de pension et l’accumulation irréversible des dettes bancaires.

Le rapport d’expertise du comité d’entreprise démontrant que « le chiffre d’affaires progresse de 10 % par an depuis 2009 » ne pesant pas bien lourd dans la décision.

« En tout, 25 personnes vont être licenciées dans tout le groupe dont neuf rien qu’à Domazan qui paye un lourd tribut au plan social », lâche amèrement Frédéric Delporte, le délégué du personnel qui fait lui aussi partie de la charrette avec quatre autres soudeurs, un conducteur de machine, le commercial, la secrétaire et le directeur.

Pourtant, une rencontre inespérée début juin avec Arnaud Montebourg, tout juste nommé ministre du Redressement productif, venu à l’invitation du socialiste Patrice Prat alors en campagne pour les législatives, avait nourri quelques fous espoirs. « Le ministre nous avait demandé de lui envoyer un mail sur la situation de l’entreprise pour organiser au plus vite une réunion en préfecture avec la direction. On n’a même pas reçu un accusé de réception… Tout ça, c’est du pipeau », lance Frédéric Delporte, déçu d’avoir gobé « des promesses électorales ».

« Pas des promesses, des engagements… », répond Patrice Prat, devenu depuis député, au SMS de dépit que lui a envoyé le délégué du personnel d’Armatures Service. Ah, l’art de la nuance…

A Domazan, certains y ont cru jusqu’au bout et sont tombés de haut à l’annonce des licenciements. « On reste solidaire, assure Frédéric Delporte. Les licenciés ont maintenant 21 jours pour accepter le PSE. Moi, j’avais du travail avant Armatures Service, j’en aurai encore après eux… »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s