Israël : Colère après la mort de Moshe Silman

Vendredi 20 juillet, Moshe Silman, qui s’était immolé par le feu le 14 juillet à Tel Aviv pour protester contre l’absence de logementy est mort des suites de ses blessures au centre médical Sheba à Tel Hashomer. Dès la nuit du samedi 21 juillet, des manifestations ont eu lieu.

Manifestation à Tel Aviv le samedi 21 juillet

A Tel Aviv, dans la soirée, un manifestant a été arrêté par la police alors que plusieurs centaines de personnes ont brisé un cordon de police. Les manifestants ont tenté de bloquer le camion de police où se trouvait le militant arrêté, mais ils n’ont pas réussi à faire libérer leur camarade. A 21 heures, 3.000 manifestants se sont rassemblés rue Shaul Hamelech et ont marché jusqu’au lieu où Moshe Silman s’est immolé par le feu, puis ont continué à manifester jusqu’à l’Institut de l’Assurance Nationale. Les manifestants scandaient des slogans comme « Nous sommes tous Moshe Silman », « Révolution contre les privatisations », « Netanyahou doit partir » et « la misère entraine la colère ».

A Jérusalem, environ 400 personnes ont manifesté de la résidence privée de Netanyahou rue Azza à sa résidence officielle Place de Paris. 300 personnes se sont aussi rassemblé à Haïfa et des manifestation ont aussi eu lieu à Beer Sheva et à Hod Hasharon.

Tombe de Moshe Silman

Dimanche 22 juillet, des centaines de personnes se sont rassemblées pour l’enterrement de Moshe Silman au cimetière de Holon. De nombreuses personnes présentes à la cérémonie ne connaissaient pas personnellement Moshe mais voulaient témoigner de leur solidarité.

Rabbi Idit Lev, de l’organisation Rabbins pour les Droits Humains, a rappelé les efforts de son groupe pour éviter l’expulsion de Moshe de son logement. Elle a rappelé que Moshe disait qu’il ne vivrait jamais à la rue et que la date de l’expulsion approchant aucune des autorités n’a voulu l’aider. Le vendredi 13 juillet, Moshe avait quitté Radi Idit Lev en lui disant « je vais protester seul ». Moshe Silman, habitant de 57 ans de Haïfa, surendetté et sur le point d’être expulsé avait avant de s’immoler laissé une note accusant le premier ministre Netanyahou, le ministre des finances Yuval Steinitz et leurs politiques économiques de son désespoir.

Le jour de l’enterrement de Moshe Silman, un retraité de Yehud s’est immolé par le feu pour protester contre le montant de sa pension qui ne lui permet pas de vivre. Il a été hospitalisé dans un état grave.

Source : Parti Communiste d’Israël

Une réponse à “Israël : Colère après la mort de Moshe Silman

  1. Pingback: Israël : Colère après la mort de Moshe Silman | controappuntoblog.org

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s