Archives quotidiennes : 25/07/2012

Les salariés vendéens de Plysorol retiennent deux dirigeants pour la nuit.

AFP, 26/07/2012 :

Les salariés vendéens du groupe de fabrication de contreplaqué Plysorol retiennent depuis mercredi après-midi leur « manager de crise », Michel Maire, et leur directeur des ressources humaines, qui s’apprétaient mercredi soir à passer la nuit sur place, selon la CGT.

Syndicalistes et salariés veulent par cette action sensibiliser leur propriétaire, le groupe Bitar, et les pouvoirs publics à leur situation : leur usine ferme pour vacances jeudi soir et ils ne sont tout simplement pas certains de pouvoir retravailler à leur retour de congés dans un mois.

Les cadres ont été retenus mercredi après-midi à l’issue d’une réunion d’information houleuse, lors de laquelle M. Maire avait détaillé le « plan de continuation » que le groupe Bitar entend présenter jeudi matin au tribunal de commerce de Lisieux (Calvados).

Le tribunal de commerce de Lisieux doit se prononcer jeudi sur la demande du groupe de fermer deux des trois sites français de Plysorol (ceux de Fontenay-le-Comte et de Lisieux), ne conservant plus que le site d’Epernay (Marne).

Lire la suite

Publicités

Bernard Lavilliers solidaire des ouvriers de PSA

Actu Musique, 25 juillet 2012 :

La question de l’engagement dans les milieux artistiques, et en particulier dans le monde de la musique, se pose toujours… Et Bernard Lavilliers vient de donner une réponse en s’engageant auprès des salariés de Peugeot, dans le contexte actuel ou des milliers de licenciements sont prévus dans le groupe PSA.

Bernard Lavilliers oa tout bonnement annulé le concert qu’il devait donner le 15 septembre prochain pour le centenaire de l’usine de Sochaux du groupe PSA Peugeot Citroën, en guise de protestation contre les dirigeants de la firme automobile, et en soutien aux salariés des salariés du site d’Aulnay-sous-Bois.

De leur côté, les ouvriers de chez PSA cautionnent complètement l’action de Bernard Lavilliers, qui prouve que l’on peut être connu et porter tout de même un intérêt au monde ouvrier.

Paris : Nouvelle journée de mobilisation des travailleurs de PSA

Le 25 juillet, à l’occasion du CCE, les travailleuses et travailleurs de PSA se sont à nouveau mobilisés à Paris à l’appel des syndicats de l’usine d’Aulnay. Environ 2.000 ouvriers ont manifesté devant le siège social de PSA, travailleurs d’Aulnay, mais aussi d’autres usines du groupes comme de Rennes, de Sochaux, de Mulhouse, de Poissy, de Valenciennes et d’ailleurs, et des délégations de travailleurs d’autres entreprises, entre autres de Renault, d’Air France, de Sanofi Aventis, de la Poste ou de la RATP.

Vers 10 heures, plusieurs centaines d’ouvriers de l’usine d’Aulnay et d’autres usines ont descendu l’Avenue de la Grande Armée en manifestation jusqu’au siège de PSA où se trouvaient déjà de nombreux travailleurs.

Lire la suite

Big Nettoyage (Bastia). 3 jours de grève et une première victoire.

Communiqué CGT, 24/07/2012 :

Le 17 juillet dernier et alors que la direction de cette société de nettoyage bastiaise refusait de négocier avec la CGT sur les revendications des salariés, ces derniers se sont mis en grève durant trois jours.

Ils réclamaient l’ouverture de négociations sur les sujets suivants : 
- repos hebdomadaire ;
- les contrats de travail ;
- le non paiement de toutes les heures travaillées ;
- les congés payés ;
- les conditions de travail ;
- les pauses repas ;
- les indemnités kilométriques et de paniers ;
- le planning de travail à quinzaine (modifiable a huitaine) ;
- la visite médicale obligatoire.

Le 19 juillet, l’employeur a accepté de négocier dans les locaux de l’Union locale CGT de Bastia et de signer un protocole de fin de conflit par lequel il s’engage à  » prendre en charge dans le respect de leur contrat de travail respectif le paiement des jours chômés pour l’ensemble du personnel gréviste. » 
Il s’engage en outre avant la prochaine session de paye, à recevoir individuellement les employés en présence d’un représentant syndical et de sa DRH pour étudier tous manquements dans la rédaction des contrats de travail. 
Après la saison et avant la fin de l’année civile il s’engage à organiser les élections de délégué du personnel et à étudier au cas par cas la modulation du temps de travail. Par ailleurs aucune sanction vis à vis du personnel gréviste par rapport à ce conflit.

A l’issue des négociations les employés étaient très satisfaits et se sont tous syndiqués à la CGT. L’Union Départementale CGT sera « très attentive à ce que les engagements de ce jour soient tenus. L’unité des salariés a montré qu’on pouvait obtenir des résultats même dans des entreprises et des secteurs à forte précarité de travail. Avec la CGT à ses côtés on est plus forts pour gagner. »

PSA Sochaux. 650 intérimaires supprimés et des cadences aggravées.

Communiqué CGT, 24/07/2012 :

Le syndicat CGT de PSA Sochaux annonce que la direction du site franc comtois« prévoit de baisser de 184 voitures/jour (de 734 à 550) la production de la 308, en octobre, en réduisant de moitié l’effectif de la tournée ».

Pour la CGT de l’usine sochalienne, ce plan se traduirait « par un quasi-doublement des opérations de montage à réaliser par chacun des salariés de la tournée B et par le renvoi d’environ 300 intérimaires ». 

Dans ce même communiqué, le syndicat précise que ce mauvais coup contre l’emploi « s’ajoute à celui en cours sur le système 2 (fabrication 3008/5008/DS5), où la baisse de production de 52 à 44 voitures/heure se traduit par le renvoi en cours de 350 intérimaires ».

La CGT de Sochaux confirme qu’elle enverra une délégation pour participer à la manifestation prévue ce mercredi devant le siège de PSA à Paris, au coté des salariés d’Aulnay, de Rennes et des autres sites, « afin de protester ensemble contre cette casse de l’emploi généralisée ».