Message d’ouvriers d’Opel Bochum aux travailleurs de PSA Aulnay

Regroupement pour un travail syndical combatif du comité d’entreprise (IGmetal) chez Opel Bochum

Bochum, 18/07/2012

A nos camarades de PSA Aulnay-sous-Bois

Chères et chers camarades,

Avec ce message, nous aimerions exprimer notre solidarité avec vous et avec votre lutte contre le plan de PSA de fermeture du site d’Aulnay-sous-Bois d’ici 2014, ainsi que la liquidation de milliers d’autres postes de travail !

Ces attaques s’ajoutent à d’innombrables autres tentatives par les groupes monopolistes, et pas seulement dans l’industrie automobile, de faire payer les charges de la crise économique et financière, qui dure depuis 2008, par la classe ouvrière et les masses populaires. De la même façon, GM/Opel prévoit également l’anéantissement massif d’emplois, le vol sur nos salaires ainsi que la fermeture de notre usine à Bochum également d’ici 2014. Mais ces capitalistes ne sont pas dans une situation de force, parce que chaque jour, il devient plus claire que leur système économique et social capitaliste n’existe que dans les crises.

Il est impressionnant et encourageant d’apprendre de vos actions de lutte et des grèves de ces derniers jours. C’est là, le chemin que nous devons prendre. Plus nous serrons nos rangs, plus nous mènerons et coordonnerons nos luttes communes contre notre ennemie commun, plus nous irons sur ce chemin avec succès.

A l’occasion du 7ème Conseil International des Travailleurs de l’Automobile (CITA), en mai dernier à Munich, nous avons connu des camarades et des syndicalistes de PSA, et également de l’usine d’Aulnay. Ensemble avec les ouvriers des usines allemandes, françaises, espagnoles, polonaises, russes et indiennes de GM/Opel et de PSA, nous n’avons pas seulement échangé nos expériences, mais nous avons aussi construit les fondements de notre solidarité mutuelle et de notre lutte commune. Ceci a déjà mis en pratique lors des deux rassemblements internationaux devant notre usine, avec la visite des deux camarades d’Opel Zaragossa et de PSA Mulhouse et par nos délégations de solidarité de notre site de Bochum à l’occasion de votre manifestation à Paris le 28 juin et à a GM/Strasbourg le 30 juin.

Nous tenons à cette orientation avec rigueur et faisons tout pour faire échouer les plans des capitalistes de Detroit, de Rüsselsheim et de Paris. Comme les sidérurgistes grecs à Athènes et comme les mineurs espagnols qui ont entamé la lutte pour leur avenir, pour l’avenir de leurs familles et de leur pays, nous prenons conscience, en tant que travailleurs dans l’automobile, de notre responsabilité et rejoignons cette lutte.

Nos salutations solidaires et combattives.

Annegret Gärtner-Leymann

Membre du comité d’entreprise du IG Metall chez Opel Bochum

Publicités

3 réponses à “Message d’ouvriers d’Opel Bochum aux travailleurs de PSA Aulnay

  1. que des mots de bureaucrates du plus grand ( puissant?) syndicat du monde, le Deutscher Gewerkschaftsbund (DGB) avec sa section des metalos ( toutes catégiries) IGM. qui ont lâchement trahi la lutte des salariés d ‘Opel à Bochum il y a 5 ans déjà pour la sacro sainte paix sociale et les intérêts des actionnaires de GM ( general motors usa)
    n’ oublions pas que opel produisait les camions pour la wehrmacht et les ss et qu aucune bombe ricaine n est tombé sur une usune opel, fallait déjà à cette époque là protéger les intérêts des actionnaires gm.
    la vraie solidarité ouvrière ne se fait pas avec des communiqués de presse

    J'aime

    • Il faut vraiment être ignorant pour écrire pareille bêtise. 1) ce message de solidarité est excellent dans son contenu. 2) il émane d’un des courants de IGmetal — il y en une douzaine –: « Active », qui est loin d’être un courant de bureaucrates. 3) c’est ce courant avec d’autres qui a rendu possible la grosse mobilisation et grève dans l’usine Opel en 2004. 4) C’est ce syndicalisme de lutte qui a fait dire à l’un des patrons d’Opel que c’est « à cause d’eux que la restructuration d’Opel a pris du retard ». 5) C’est un courant « internationaliste », qui a été entre autre à l’initiative du soutient aux travailleurs d’Opel au Pays-bas en lutte contre la fermeture de l’usine. 6) Ils sont également partie prenante et initiateur du Conseil International des Travailleurs de l’Automobile (CITA) qui fait un excellent travail « internationaliste ».
      Qu’est-ce c’est que cette histoire de production pour la Wermacht ? Ne faudrait-il travailler que chez des patrons « propres »? Où cela existe-t-il ?
      Enfin, elle se fait comment « la vraie solidarité ouvrière », si elle ne se fait pas aussi par des messages de solidarité ?

      J'aime

  2. @ Muriel : Que le DGB soit particulièrement bureaucratisé ne fait aucun doute, y compris pour sa branche métallurgique. Par contre ce message vient d’une fraction combative au sein du syndicat de l’usine, de camarades qui il y a 5 ans avaient lancé et organisé la grève à Opel Bochum contre la volonté de la bureaucratie. Alors bien sûr, un communiqué n’est pas suffisant, mais ces camarades qui ont rédigé ce message cherchent réellement à mobiliser les ouvriers d’Opel à Bochum et ailleurs en Allemagne et à coordonner la lutte des travailleurs de GM et PSA face aux licenciements à l’échelle de l’Europe (et plus si possibilité).

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s