Archives quotidiennes : 22/07/2012

Un agent du Grand Lyon s’immole devant son lieu de travail.

D’après Le Parisien, 20/07/2012 :

Un agent de maîtrise de la communauté urbaine de Lyon contre lequel une procédure disciplinaire était engagée a tenté jeudi de mettre fin à ses jours devant son lieu de travail à Vénissieux, dans la banlieue de Lyon en s’immolant par le feu, ont annoncé les pompiers et le Grand Lyon.

Alertés par un témoin, les pompiers et le Samu ont conduit l’homme au centre des grands brûlés de l’hôpital Edouard-Herriot de Lyon. Selon Pierre Crédoz, vice-président du Grand Lyon chargé des ressources humaines, l’agent a été placé dans un coma artificiel.

Selon des sources syndicales, cet agent de maîtrise, affecté au service du nettoiement et membre de la CFTC, faisait l’objet d’une procédure disciplinaire.
Celle-ci a été confirmée par le Grand Lyon, selon lequel l’agent était visé par une sanction suite à un différend avec sa hiérarchie.
Dans un premier temps, le Grand Lyon avait souhaité une mise à pied de 15 jours de cet agent, a expliqué à l’AFP M. Crédoz. Cependant, « le conseil de discipline a donné un avis d’avertissement », a-t-il ajouté.
Le Grand Lyon a maintenu la mise à pied, a souligné l’élu, mais envisageait de la ramener à 12 jours.
En tout état de cause, selon M. Crédoz, « la sanction était en cours et n’avait pas été signifiée officiellement » à l’agent.

Lire la suite

Publicités

Nigeria.L’explosion d’un pétrolier tue 25 personnes à bord.

D’après AfriqueJet, 22/07/2012 :

Tout juste une semaine après l’explosion d’un camion-citerne ayant fait environ 200 morts à Port Harcourt, capitale de l’Etat de Rivers, au Nigeria, c’est un navire contenant du pétrole brut qui explosé vendredi, à Eneka, près de Port Harcourt, tuant au moins 25 personnes à bord, rapporte ce samedi le journal local Guardian.

Selon les propos d’un travailleur de la jetée d’Abuloma, où  le navire avait été tiré, pour une opération d’entretien de routine, à la suite d’une importante fuite, l’explosion est survenue lorsque les ouvriers s’attaquaient à la soudure de l’ancre du navire, rapporte le journal.

La force de propulsion de la déflagration auraient projeté les soudeurs et le capitaine dans la crique d’Abuloma d’où ils ont plus tard été secourus et transportés d’urgence à l’hôpital.

Selon des témoins, aucun autre membre de l’équipage n’a survécu à l’explosion qui a été suivie d’un énorme incendie.

Les agents de la Commission fédérale pour la sécurité routière, la marine, l’armée, la police, les sapeurs-pompiers et l’Agence nationale de gestion des situations d’urgence ont convergé vers le théâtre de l’accident, mais n’ont pas pu s’approcher du navire à cause de l’intensité de l’incendie.

Disneyland : des employés du nettoyage manifestent.

Le Parisien, le 22/07/2012 :

Des salariés du groupe Elior ont manifesté hier matin au parc Disneyland Paris, à Chessy.

Des poubelles ont été renversées sur Main Street et Town Square, juste en face de l’entrée. Les employés de cette entreprise, chargée du nettoyage du parc la nuit et de la gestion des sanitaires en journée, réclament notamment à Elior une revalorisation salariale.

Dans la matinée, des membres de la direction sont venus rencontrer les protestataires, avant que la manifestation prenne fin vers 12 h 30. La direction du parc indique que l’incident n’a eu aucun impact sur l’accueil du public.

AMIENS Quatrième manifestation au Simply Market des Coursives.

Le Courrier Picard, 22/07/2012 :

La fermeture du Simply Market d’Étouvie est annoncée au 31 août. Salariés, syndicats, habitants et élus continuent de se mobiliser.

Une nouvelle manifestation a eu lieu hier matin dans la galerie commerciale des Coursives. Le but: empêcher la fermeture du Simply-Market.

Une nouvelle manifestation a eu lieu hier matin dans la galerie commerciale des Coursives. Le but: empêcher la fermeture du Simply-Market.

Samedi matin, la galerie marchande des Coursives raisonnait au son du porte-voix des manifestants qui espèrent bien se faire entendre par la société Atac (groupe Auchan) et ainsi empêcher la fermeture du Simply Market du quartier.

C’est le quatrième rassemblement de ce type pour les salariés. Catherine Bazin, employée depuis 18 ans du supermarché et déléguée du personnel, ne comprend pas cette décision «La société Atac parle de précarité du quartier, d’un chiffre d’affaires faible mais rien n’a été fait depuis dix ans pour améliorer le magasin, bien au contraire». La fin des chariots et de la boucherie en seraient la preuve.

Parmi les 14 salariés, certains sont encore sous le choc. Christine Landsheere travaille depuis 35 ans au Simply Market «Quand j’ai su, j’ai pleuré. On s’y attendait un peu mais pas à une fermeture dès la fin des vacances. Je suis dégoûtée, j’ai 52 ans et les emplois de replacement que la société me propose me déclassent». Les salariés disent avoir reçu comme propositions d’aller travailler à Lyon, Paris, Strasbourg ou à l’entrepôt frais situé à la zone industrielle d’Amiens.

Lire la suite

Maurice. Industrie sucrière : les retraités entameront une grève de la faim illimitée le 21 août.

L’Express.mu, 22/07/2012 :

Après la menace de grève par les employés de l’industrie sucrière, les retraités de ce secteur emboîtent leurs pas. Selon Ramesh Maudhoo, porte-parole de l’association, vu que les autorités font la sourde oreille, ils « prendront les choses en main le 21 août prochain ».

Les retraités de l’industrie sucrière brandissent une menace de grève de la faim pour n’avoir pas perçu de compensation et de 13e mois du Sugar Industry Pension Fund (SIPF). L’Association of Retired Workers of the Sugar Industry (ARWSI) a voté massivement ce samedi 21 juillet 2012, lors d’une assemblée spéciale, pour une grève de la faim prévue le 21 août prochain.

Selon Ramesh Maudhoo, porte-parole de l’ARWSI, ses membres n’en peuvent plus d’être les oubliés de la réforme sucrière. « Ces personnes ont sacrifié leur vie pour travailler pour les compagnies sucrières et s’attendaient à avoir une pension confortable, mais telle n’a pas été le cas. Les autorités concernées font la sourde oreille. La patience à des limites», a affirmé Ramesh Maudhoo.

La grève de faim est l’ultime sacrifice que font ces retraités. « Le Sugar Industry Pension Fund ne couvre pas les milliers de retraités du secteur sucre. On demande un peu de considération pour ces personnes en proie à des difficultés financières », a précisé Ramesh Maudhoo.

Lire la suite

Mauritanie. On peut nous tuer tous !

D’après l’éditorial de La Nouvelle Expression, le 22/07/2012:

Mechdouvi a été tué. Il a été tué parce qu’il avait pensé avoir le droit de manifester, droit reconnu par la Constitution ; droit du citoyen libre dans un Etat de droit. Mechdouvi, comme les autres travailleurs, pensait être dans un pays normal où le droit syndical est consacré.

Les ouvriers de MCM croyaient à leur pays, leur Etat où les intérêts du citoyen sont sauvegardés, défendus et respectés. Ces citoyens, pour leur droit de grève, croyaient que l’ère de la brutalité était finie. Ils pensaient que l’ère du permis de massacrer le citoyen était derrière eux. Ils estimaient qu’une grève menée par des travailleurs qui demandent une amélioration de leurs conditions de vie ne se réglait plus par la matraque et le « Rangers ».

Ils ne pouvaient s’imaginer qu’une réclamation des travailleurs allait provoquer un matraquage et le déversement sur eux d’une quantité de bombes lacrymogènes au point de provoquer mort d’homme et blessures graves.

Hélas, ils s’étaient apparemment trompés ; et Mechdouvi est mort sous la répression féroce des hommes censés le sécuriser. Il est mort pour avoir exercé un droit, le droit du travailleur reconnu par tous les textes en la matière dans ce pays (Constitution, Code du Travail, Convention collective…). Mechdouvi est parti, mort par le fait d’individus qui font encore du bâton l’un des articles de nos lois.

Lire la suite