PSA Mulhouse : Urgence contre les suppressions de postes !!

Tract CGT PSA Muhouse, Montage, 18 juillet 2012 :

Des « essais » dangereux

La semaine dernière, la direction a fait faire des « essais » par le TEP et des techniciens de Vélizy en 2ème MV du système 1, en prévision de la suppression de deux postes dans le cadre de ses chantiers « SW et KAIZEN ».

La direction envisage de faire monter les opérations d’ « appro siège côté gauche » avec les opérations de « fixation siège côté gauche ».

Côté droit elle envisageait de cumuler le poste « fixation siège côté droit » avec le « montage pare-chocs ».

Si la direction parvenait à ses fins, ces suppressions de postes auraient des conséquences graves pour les salariés de ces postes et des répercussions sur la majorité des postes de 2ème MV.

La direction a notamment déjà en projet de charger encore une fois le poste « appro dossier AR ».

Le simple fait que la direction ait comme objectif d’augmenter encore une fois la charge de travail du poste « appro dossier AR » démontre tout le mépris qu’elle a pour nos conditions de travail et notre santé.

Il y a à peine trois mois, suite à des suppressions de postes en amont, ce poste avait déjà récupéré le rajout de la mise en place de la coupelle d’accès réservoir et maintenant ils envisagent le rajout des branchements connecteur sous siège.

La direction sait pourtant que c’est un poste sur lequel on manipule des charges lourdes avec de fortes contraintes posturales ayant entraîné de nombreux accidents du travail, une multitude d’arrêts maladie et bon nombre de démissions d’intérimaires.

Sur ce poste rien n’a vraiment changé depuis la 106 si ce n’est l’augmentation du poids des dossiers. Plusieurs salariés de cette équipe ont des restrictions médicales à vie après avoir laissé leur santé à ce poste.

Le KAIZEN, c’est le mensonge érigé en dogme

Bien sûr, le TEP, les techniciens nous disent qu’il ne s’agit que d’un essai.

Mensonge !!

Dans chaque équipe, ces derniers mois, nous avons pu constater les résultats des chantiers « KAIZEN » et les résultats de leurs « essais » :

Partout, des postes ont été supprimés avec, pour conséquence, une aggravation des conditions de travail pour tous.

Avec le « SW et KAIZEN », les méthodes du Toyotisme, du Lean, le mensonge est érigé en dogme. L’objectif étant de nous faire accepter l’inacceptable.

Mais les mensonges de la direction valent également pour les organisations syndicales :

Lors des réunions CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail), on ne nous présente par exemple que de pseudo-améliorations ergonomiques ou de pseudo-améliorations sur la sécurité des postes, alors que là aussi, ceux qui nous présentent ces documents savent que le principal objectif est l’augmentation de la productivité et donc de la rentabilité des postes.

Dans des documents internes à l’encadrement concernant le « SW et KAIZEN », nous avons pu constater que les suppressions de postes et les objectifs de suppressions de postes étaient planifiés semaine après semaine, secteur par secteur.

Récemment, lors d’une inspection d’atelier du CHSCT en 2ème MV, nous avons demandé à nous rendre sur le poste « remplissage carburant » afin d’y dénoncer les contradictions entre ce qui était présenté et dit en réunion suite à des chantiers « KAIZEN », et le vécu que subissent les séniors qui tiennent ce poste en TA et TB.
Non seulement notre intervention n’a rien changé, mais cela n’a pas gêné la direction, deux mois après cette inspection, d’augmenter encore une fois la charge de travail de ce poste.

Les tracts, les interventions syndicales ne règlent que rarement les problèmes de nos conditions de travail qui s’aggravent irrémédiablement.

Ces derniers mois, vous êtes de plus en plus nombreux à dire que cela ne peut pas continuer comme ça.

C’est pour cela qu’il est urgent de se faire entendre collectivement pour arrêter l’hémorragie des suppressions de postes et travailler dans des conditions dignes qui ne mettent pas en péril notre santé et notre vie au travail.

Dernière minute : ce matin les militants CGT au CHSCT ont déposé un avis de
« Danger Grave et Imminent » suite aux plaintes des salariés (nausées, maux de tête) du secteur fin MV concernant les fumées de gaz d’échappement générées par l’utilisation d’engins thermiques sur le chantier « puits du jour ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s