PSA : Les licenciements augmentent, la bourse aussi

Depuis ce matin, ce que la CGT et les ouvriers de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois dénoncent depuis plus d’un an est officiel : la production est arrêtée à l’usine d’Aulnay. Les 3.300 emplois de l’usine vont être supprimés et sur l’ensemble du territoire français, ce sont 8.000 emplois que PSA veut supprimer, soit 8.000 chômeurs de plus sans compter les répercussions dans les boîtes de sous-traitance automobiles. Tous les travailleurs du groupe PSA, en particulier ceux des usines Sevelnord et de PSA Rennes, sont dans l’inquiétude.

Après une année de mensonges de la part de la direction qui niait vouloir fermer l’usine d’Aulnay, après une campagne de mensonges sur les soi-disant difficultés du groupe milliardaire Peugeot, voilà la violence du système capitaliste, de la société dirigée par une poignée de capitalistes comme la famille Peugeot dans toute son ignominie.

8.000 emplois supprimés, 8.000 ouvriers envoyés au chômage, 8.000 familles condamnées à la galère, sans compter les conséquences pour les travailleuses, les travailleurs et leurs familles dans les boîtes de sous-traitance. Des ouvriers ont pleuré ce matin à Aulnay, toute la classe ouvrière est sous le choc de cette attaque brutale des gangsters de la famille Peugeot, et voilà qu’une dépêche AFP annonce fièrement : « Le titre du constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën s’inscrivait en forte hausse jeudi matin à la Bourse de Paris alors que le groupe vient d’annoncer la fermeture de son site d’Aulnay, en région parisienne, et la suppression de 8.000 emplois en France. »

Voilà bien toute la pourriture de la société bourgeoise : 8.000 suppressions d’emploi, la fermeture d’une usine… et les actions de PSA augmentent ! C’est sur la sueur et le sang de dizaines de milliers de travailleurs que la famille Peugeot a fait sa fortune, et c’est maintenant grâce à l’annonce du chômage et de la galère pour 8.000 familles ouvrières que le titre de Peugeot s’envole à la bourse. Quelle honte ! Quelle société pourrie !

Qui pourra encore raconter des légendes après ça sur un prétendu « intérêt commun » entre ouvriers et patron, entre le prolétariat et la bourgeoisie ? Tous leurs profits, tout leur fric, ils le font sur notre dos et ils s’engraissent encore quand ils nous virent.

Il est temps de renverser la classe capitaliste, il est temps que ce soit nous les travailleuses et les travailleurs, nous qui produisons tout, qui prenions la direction de la société, qui arrachions les usines mais aussi le pouvoir d’Etat des mains de la bourgeoisie. Oui, vivement la révolution ! Vivement que la classe ouvrière, prenant conscience de sa force, balaie ce monde qui marche sur la tête !

Publicités

2 réponses à “PSA : Les licenciements augmentent, la bourse aussi

  1. Pingback: PSA Aulnay: “La décision de fermer le site a été prise en 2010″ | Solidarité Ouvrière

  2. Pingback: Revue De Presse | Etincelle nantes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s