Saint-Sulpice. Les ouvriers de Sleever en grève.

La Dépêche.fr, 10/07/2012 :

Les ouvriers des unités maintenance et production de l’entreprise Sleever International (105 employés) se sont mis en grève hier matin, à l’arrivée de l’équipe qui embauche à 5 heures du matin.

« Le climat se dégrade depuis plusieurs mois. Le malaise est important et la semaine dernière le personnel a décidé de passer à l’action », explique Patricia Cugnaud, déléguée du personnel CFDT et représentante au CE.

Le personnel à manifesté hier son inquiétude devant l'entreprise.

Le personnel à manifesté hier son inquiétude devant l’entreprise.

Hier après midi, devant le portail d’entrée de la société, les employés étaient présents malgré une chaleur étouffante. Les administratifs travaillent de jour, les ouvriers font les 3 x 8. Hier, les administratifs n’ont pas débrayé, la maîtrise et les cadres non plus. « Nous voulons une revalorisation des salaires, la prévoyance pour tous alors qu’elle n’est accordée qu’à quelques-uns et une revalorisation du coefficient pour les agents qui sont polyvalents », indique Damien Genin, délégué syndical CFDT. Il n’y a que sur ce dernier point que la direction a cédé : « Bien sûr, cela ne leur coûte rien », réplique un ouvrier.

« Depuis que Sleever s’est installé à Saint Sulpice, il s’agit du premier jour de grève », précise David Vicente, suppléant au CE. Lors des discussions, les langues se délient sur le climat à l’intérieur de l’entreprise : « C’est détestable. On essaye de nous dresser les uns contre les autres. La direction a même favorisé la création d’une section syndicale FO, qui est en fait le syndicat maison », n’hésitent pas à affirmer de nombreux ouvriers. « 1600 euros brut mensuel en moyenne en travaillant de jour et de nuit. Même la participation aux bénéfices a fondu comme neige au soleil alors que les résultats sont bons » A plusieurs reprises dans la journée, les délégués syndicaux ont négocié avec la direction. « Ils ne veulent rien lâcher » Alors, les grévistes se préparent à durcir le mouvement : « Nous serons là, 24 h/24 »

Sleever International est le leader mondial de l’étiquette plastique thermorétractable. 150 millions d’euros de chiffre d’affaires par an, 1 000 collaborateurs, 10 sites de production, une présence internationale (Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie) et donc, depuis hier, une grève sur le site de Saint Sulpice.

« L’USINE CONTINUE DE TOURNER »

Hier, en début de soirée, Jean Michel Bousquièrtes, directeur du site Sleever de Saint Sulpice a déclaré que l’usine continue de fonctionner : «Il y a 25 personnes environ en grève actuellement. Ce mouvement a été déclenché lundi à 6 heures sans préavis. Nous avons négocié pendant toute la journée avec la représentation des grévistes. Les discussions sont toujours en cours .»

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s