Les grévistes de Wella expulsés par un huissier.

Républicain Lorrain, 7/07/2012 :

Cette fois, c’est fini. En grève depuis lundi, les salariés de Wella, usine qui produits shampooings et produits coiffants sur la zone industrielle à Sarreguemines, ont été délogés.

Un huissier a remis, hier après-midi, à chaque gréviste une ordonnance d’expulsion.

Un huissier a remis, hier après-midi, à chaque gréviste une ordonnance d’expulsion.

« On ne demandait pourtant pas grand-chose, juste la valeur d’un chariot de courses », confie une ouvrière, le visage rougi. « On est fiers d’avoir tenus si longtemps, enchaîne Alain Préaux, délégué CFTC. On en a bavé. C’est dur financièrement de faire grève durant une semaine. »

Un dernier entretien avec la direction s’est tenu le matin. Personne n’a cédé. A 17h, un huissier intervient. A chaque salarié gréviste, il remet une ordonnance signée par Alfred Birgert, président du tribunal de grande instance de Sarreguemines, qui ordonne leur expulsion. Tout se passe dans le calme, sans l’intervention des forces de l’ordre.

« Nous contestons les motifs de l’ordonnance, à savoir l’existence d’un péril et le trouble manifestement illicite, annonce d’emblée Alexandre Tott, secrétaire général de Force ouvrière Moselle. Ce n’est plus une entreprise, c’est une dictature digne des anciens pays du bloc de l’Est. » Marie-Laure Vaganay, à la direction parisienne de Procter & Gamble, justifie : « Les discussions étaient bloquées, les camions stoppés, l’activité ralentie. C’est pour cette raison que nous avons déposé cette requête. »

Retard

Toujours en colère, les grévistes reprendront le travail lundi. Le cœur serré pour certains. Résignés. « Beaucoup de retard s’est accumulé, explique Marie-Laure Vaganay. Il nous faudra trois à quatre mois pour tenir les engagements que nous avons sur les plannings de production. » Des volumes de production pourraient être transférés dans d’autres usines du groupe Procter & Gamble.

Publicités

Une réponse à “Les grévistes de Wella expulsés par un huissier.

  1. Nous voyons que le changement n’est pas pour maintenant!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s