Samsonite. Un an et deux ans ferme en appel pour les repreneurs

Ouest-France, 06/07/2012

La cour d’appel de Paris a confirmé vendredi les peines d’un an et deux ans de prison ferme infligées en première instance aux deux repreneurs de l’usine Samsonite d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), pour avoir sciemment provoqué la faillite de l’entreprise en 2007.

Comme en juin 2009, l’ancien secrétaire général de l’usine Samsonite, Jean-Michel Goulletquer, écope de trois ans de prison, dont deux ferme, et l’ancien PDG, Jean-Jacques Aurel, de trois ans dont un ferme.

Ils avaient provoqué la banqueroute de l’usine d’Hénin-Beaumont, en détournant quelque 2,5 millions d’euros.

Les salariés de Samsonite avaient occupé quelques semaines l’entrée du site du bagagiste Energy Plast à Hénin-Beaumont début 2007.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s