Hôpital. Un rassemblement cet après-midi devant le site de Belfort.

Le Pays.fr 5/07/2012 :

C’est aujourd’hui à partir de 15 h 30 que l’intersyndicale appelle le personnel à un rassemblement « en tenue professionnelle » sur le site de Belfort alors que se réunit à la même heure ou presque un conseil de surveillance.

Distribution de tracts à l’entrée de PSA Peugeot Citroën par de nombreux militants du CHBM.

Distribution de tracts à l’entrée de PSA Peugeot Citroën par de nombreux militants du CHBM.

Au 21 e jour de grève au centre hospitalier de Belfort Montbéliard (CHBM), ce jeudi se présente sous le signe de la mobilisation générale pour tenter de faire échec au projet de suppression de 95 postes de travail d’ici à 2014. Hier, l’intersyndicale CGT, CFDT, FO, CNI et CASAP a distribué des tracts devant l’entrée principale de PSA Peugeot Citroën Sochaux. Une première dans le genre.

L’union locale CGT du Pays de Montbéliard réaffirme « son opposition aux 95 suppressions d’emplois prévus par la direction du CHBM. La CGT exige l’embauche des salariés précaires du CHBM (CDD, intérimaires). Tout comme dans l’Éducation nationale, le gouvernement doit faire de la santé une priorité nationale. L’union locale CGT continuera d’interpeller les élus pour régler au plus vite la situation, c’est aujourd’hui plus qu’urgent ! Attendent-ils un drame ? »

Motions de soutien

Après qu’Étienne Butzbach, maire de Belfort, président du conseil de surveillance du CHBM, a été ces jours derniers au-devant des grévistes sur le site de Belfort et que Jacques Hélias, maire de Montbéliard, a fait la même démarche sur le site urbain concerné, que Martial Bourquin, sénateur-maire d’Audincourt a fait voter une motion de soutien aux grévistes, l’intersyndicale a envoyé un courrier à l’ensemble des maires de l’Aire urbaine. Dans cette lettre ouverte, l’intersyndicale invite les élus « à présenter une motion de soutien auprès de votre conseil municipal afin de refuser avec nous cette réduction des effectifs et d’exiger de réelles actions pour améliorer les conditions de travail du CHBM, conditions de travail qui impactent directement la prise en charge de vos concitoyens. Nous vous invitons également à nous rejoindre au rassemblement de ce jeudi 5 juillet ».

Le comité de défense de l’hôpital ainsi que le Front de Gauche, LO, le NPA, le PCF et POI apportent leur soutien et « saluent la détermination des personnels hospitaliers de Belfort Montbéliard qui sont entrés dans leur 3 e semaine de lutte ». Ils appellent la population à rejoindre le rassemblement impulsé par l’intersyndicale de jeudi 5 juillet à 15 h 30 devant l’hôpital de Belfort, côté urgences. Dans ce même communiqué sont demandés « l’abandon des 95 suppressions de postes, le maintien de nos deux hôpitaux de proximité, l’abandon du projet de site médian ».

Le Front de Gauche 90 appelle à manifester contre « la marchandisation et la privatisation de notre système de santé, la loi Bachelot a imposé à l’hôpital public une logique de rentabilité qui contribue à se traduire par la suppression de services, de lits, de personnels et de restrictions de matériels ».

La fédération du Parti socialiste du Territoire de Belfort apporte son soutien au personnel en grève et « dénonce la suppression envisagée de 95 postes, tant chez les soignants que chez les administratifs. Cela aggravera les dysfonctionnements déjà constatés dus à une surcharge de travail. Le PS demande le retrait de ce projet ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s