Archives quotidiennes : 28/06/2012

Grève à la Caisse d’Epargne à Nantes.

MOP Nantes, 28 juin 2012 :

Samedi matin à 10h30 devant l’agence nantaise place Graslin, les employés de la Caisse d’Épargne feront grève pour dénoncer la dégradation des conditions de travail. Malgré les nombreuses alertes adressées à la direction, le syndicat unifié UNSA et la CFTC-CGT sont loin de s’estimer entendus.

En 2009, un comité réunissant de nombreux représentants de la Caisse d’Épargne avait décidé de mettre en place un plan de prévention du stress. Jugé insuffisant et inappliqué, les syndicats ont alors fait appel à un cabinet d’expertise pour réaliser un autre diagnostic dont les résultats sont assez alarmants: 31% des personnes interrogées confient souffrir d’un certain stress et 89% d’entre eux blâment une charge trop lourde de travail, «une pression renforcée par l’obligation de faire remonter sa production à son supérieur hiérarchique, via des reportings quotidiens», nous explique Patrick Lancelot, membre de l’UNSA. Cette méthode managériale n’est pourtant désormais autorisée que pour un rythme mensuel. En 2012, elles risquent de devenir informatisées, «et les dérives risquent de s’amplifier». Durant deux ans, les syndicats ont tenté sans succès d’ouvrir les yeux à la direction, qui n’a cessé de faire l’autruche en brandissant le benchmark national. Le benchmark est un classement des agences Caisse d’Épargne évaluant leurs conditions de travail, qui n’a que «peu de sens», selon Patrick Lancelot, «puisque l’on compare des agences qui sont confrontées à des clientèles et à des contextes totalement différents».
Lire la suite

Des salariés d’AstraZeneca en grève pour des effectifs, dans le Nord

Maville.com, 28 juin 2012 :

Des salariés de l’usine AstraZeneca de Petit-Synthe (Nord), près de Dunkerque, sont en grève depuis lundi matin, pour réclamer des effectifs supplémentaires, un mouvement qui a mis les chaînes de production au ralenti, a-t-on appris auprès des syndicats.

Une centaine des 330 salariés du groupe britannique ont formé, à l’appel des syndicats Sud et CGT, un piquet de grève qui empêche toute entrée ou sortie de véhicule de l’usine, qui fabrique des médicaments prescrits contre l’asthme, le Symbicort et le Bricanyl. Ils réclament l’embauche de huit nouveaux opérateurs en CDI.

« Il y a un ras-le-bol général du personnel, pour la simple et bonne raison qu’il y a des sous-effectifs récurrents depuis des années », a expliqué Pascal Arnoudts, de la CGT. Selon lui, cette situation génère « beaucoup d’absentéisme, beaucoup de stress ».

Il souligne par ailleurs que l’usine n’est pas coutumière de ce type de mouvement et qu’en 21 ans d’existence, le site n’avait connu jusqu’ici qu’un seul mouvement de grève, en 2008, contre un plan social.

Lire la suite

Algérie. Menacés dans leurs emplois, près de 200 travailleurs dans la rue.

L’Expression Dz.com, 28 juin 2012 :

Les agents polyvalents du secteur de l’énergie montent au créneau. Près de 200 employés, agents de nettoyage sont sortis hier, en tenues de travail afin de protester contre une décision qui oblige les agents à travailler dans les entreprises et les sous-traitants de gardiennage privés, alors qu’ils sont recrutés dans le secteur de l’énergie depuis 2005.


Mobilisé devant le siège du ministère de l’Energie et des Mines, les sièges de Sonatrach d’Hydra, du Boulevard Mohamed V, Zéralda, les employés se sont interrogé sur les dessous de cette situation. Banderoles accrochées aux arbres face au siège du ministère de l’Energie et des Mines, femmes et hommes se sont insurgés contre la politique du deux poids, deux mesures. Sommes-nous des Algériens comme tous les autres?». «Pourquoi on nous pousse à la porte alors qu’on recrute d’autres pour nous remplacer? Qu’avons-nous fait de mal pour nous obliger à aller chercher du travail ailleurs?»

Des interrogations simples, mais lourdes de sens. «En plus de cette injustice sociale qui vient compliquer la vie de nos familles, des responsables nous menacent de nous poursuivre en justice rien que pour avoir réclamé nos droits et le respect de notre dignité humaine et citoyenne», ont-ils déploré.

Lire la suite

Grèce: un employé de banque s’est suicidé en sautant de l’Acropole d’Athènes.

AFP 28 juin 2012 :

ATHENES – Un homme de 45 ans, employé de la banque Agricole grecque (ATE) en cours de restructuration, s’est suicidé jeudi en sautant du haut du rocher de l’Acropole, a-t-on appris de source policière.


L’homme a sauté et il est tombé sur le théâtre antique de Dionyssos juste en dessous, a indiqué le garde à l’AFP. Il était seul et présentait le comportement de quelqu’un de dérangé a-t-il ajouté.

Les faits se sont déroulés à 09H30 locales (06H30 GMT), heure d’affluence touristique sur les lieux.

Grièvement blessé à la tête après une chute de plus de 100 mètres, l’homme a été aussitôt transféré à un hôpital d’Athènes avant de succomber à ses blessures trois heures plus tard.

Il s’était rendu à son travail jeudi matin avant de dire à ses collègues qu’il sortait pour revenir un peu plus tard, selon la source policière.

Lire la suite

Tunisie. Grève du personnel de la santé et rassemblement devant le siège de l’UGTT.

T.N du 28 juin 2012 :

Le personnel de la santé a observé une grève et un sit-in de protestation, jeudi 28 juin 2012 au siège de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) à la place Mohamed Ali- Tunis.

La grève a concerné le personnel de la santé de tous les services (laboratoires, radio, consultations externes, …etc), à l’exception des prestations d’urgence (dialyse, interventions et chirurgie d’urgence…).

Lire la suite

Ogeu : une partie des salariés de PCC en grève aujourd’hui

La République des Pyrénées, 28 juin 2012 : 

Entre 70 et une centaine de salariés de PCC France à Ogeu-les-Bains, sont en grève aujourd’hui.

Les grévistes devant les bâtiments de PCC Ogeu.

Les grévistes devant les bâtiments de PCC Ogeu.

Des débrayages de trois heures par équipe ont été observés. Le conflit entre dans sa quatrième semaine sur la revalorisation des salaires et la reconnaissance de la technicité et du savoir-faire. La direction refuse d’attribuer « une rémunération à l’ancienneté plutôt qu’au mérite ».

Tunisie. Mort d’un employé de Meublatex d’un arrêt cardiaque suite à son licenciement.

Tuniscope du 28 juin 2012 :

Un employé de Meublatex a perdu la vie suite à un arrêt cardiaque. Le malaise s’est déclenché lorsque l’employé en question a su pour son licenciement.

Le décès a été annoncé par l’UGTT, un coup dur pour les employés de Meublatex dont le travail a été suspendu : Khaled Bouguerra, directeur des Ressources humaines chez Meublatex a indiqué que la direction du complexe a pris cette décision vu les tensions enregistrées pendant la grève qu’ont observée les employés les 18, 19 et 20 Juin.

L’activité avait pourtant repris : la direction générale du groupe Meublatex et son siège dans le gouvernorat de Sousse ont décidé la reprise partielle de leurs activités à partir du 26 juin 2012.