Archives quotidiennes : 28/06/2012

Grèce: un employé de banque s’est suicidé en sautant de l’Acropole d’Athènes.

AFP 28 juin 2012 :

ATHENES – Un homme de 45 ans, employé de la banque Agricole grecque (ATE) en cours de restructuration, s’est suicidé jeudi en sautant du haut du rocher de l’Acropole, a-t-on appris de source policière.


L’homme a sauté et il est tombé sur le théâtre antique de Dionyssos juste en dessous, a indiqué le garde à l’AFP. Il était seul et présentait le comportement de quelqu’un de dérangé a-t-il ajouté.

Les faits se sont déroulés à 09H30 locales (06H30 GMT), heure d’affluence touristique sur les lieux.

Grièvement blessé à la tête après une chute de plus de 100 mètres, l’homme a été aussitôt transféré à un hôpital d’Athènes avant de succomber à ses blessures trois heures plus tard.

Il s’était rendu à son travail jeudi matin avant de dire à ses collègues qu’il sortait pour revenir un peu plus tard, selon la source policière.

Lire la suite

Tunisie. Grève du personnel de la santé et rassemblement devant le siège de l’UGTT.

T.N du 28 juin 2012 :

Le personnel de la santé a observé une grève et un sit-in de protestation, jeudi 28 juin 2012 au siège de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) à la place Mohamed Ali- Tunis.

La grève a concerné le personnel de la santé de tous les services (laboratoires, radio, consultations externes, …etc), à l’exception des prestations d’urgence (dialyse, interventions et chirurgie d’urgence…).

Lire la suite

Ogeu : une partie des salariés de PCC en grève aujourd’hui

La République des Pyrénées, 28 juin 2012 : 

Entre 70 et une centaine de salariés de PCC France à Ogeu-les-Bains, sont en grève aujourd’hui.

Les grévistes devant les bâtiments de PCC Ogeu.

Les grévistes devant les bâtiments de PCC Ogeu.

Des débrayages de trois heures par équipe ont été observés. Le conflit entre dans sa quatrième semaine sur la revalorisation des salaires et la reconnaissance de la technicité et du savoir-faire. La direction refuse d’attribuer « une rémunération à l’ancienneté plutôt qu’au mérite ».

Tunisie. Mort d’un employé de Meublatex d’un arrêt cardiaque suite à son licenciement.

Tuniscope du 28 juin 2012 :

Un employé de Meublatex a perdu la vie suite à un arrêt cardiaque. Le malaise s’est déclenché lorsque l’employé en question a su pour son licenciement.

Le décès a été annoncé par l’UGTT, un coup dur pour les employés de Meublatex dont le travail a été suspendu : Khaled Bouguerra, directeur des Ressources humaines chez Meublatex a indiqué que la direction du complexe a pris cette décision vu les tensions enregistrées pendant la grève qu’ont observée les employés les 18, 19 et 20 Juin.

L’activité avait pourtant repris : la direction générale du groupe Meublatex et son siège dans le gouvernorat de Sousse ont décidé la reprise partielle de leurs activités à partir du 26 juin 2012.

Manifestation devant le siège de PSA

Manifestation en cours devant le siège de PSA. Il y a déjà beaucoup de monde, venus des différentes usines du groupe, mais tous les cars ne sont pas encore arrivé.

(photo d’un camarade de l’initiative communiste-ouvrière, sur place)

 

 

 

 

Seconde photo, en direct de la manif PSA Paris.

PSA. Des centaines de salariés devant le siège du constructeur

Iran : Récit de l’arrestation des militants ouvriers à Karaj

Le vendredi 15 juin, lors d’un raid contre un domicile à Karaj, non loin de la capitale Téhéran, les forces de sécurité du régime ont arrêté plus de 60 militants ouvriers. Neuf d’entre eux sont toujours en détention. Voilà un récit de l’intervention des forces de répression traduit par l’International Alliance in Support of Workers in Iran (IASWI).

Quelqu’un parle et d’autres attendent leur tour pour prendre la parole au sujet des salaires modestes et du niveau de vie désastreux de la classe ouvrière, des contrats blancs, à durée déterminée, des licenciements collectifs qui se succèdent …

Une soixantaine de membres du Comité de coordination pour la création d’organisations ouvrières, quelques militants ouvriers et invités se sont réunis dans une maison de la banlieue ouvrière de Karaj où se tient ce jour-là l’assemblée générale annuelle du Comité. La plupart s’y sont rendus directement de leur travail et ressentent encore la fatigue. Il est presque midi et ils vont bientôt déjeuner. La maison est petite, les gens doivent s’asseoir serrés et parler bas pour ne pas déranger les voisins…

Soudain des cris et des détonations retentissent dans le hall d’entrée. On s’arrête de parler et on se précipite vers la porte pour aller voir ce qui se passe… mais brusquement la porte se fracasse et des hommes armés rentrent en nombre et crient : « Tous à terre, salopards,… sinon on tire ! »

Lire la suite