Randstad : Soulagement des intérimaires de Siedoubs

Le Pays, 26 juin 2012 :

CGT et CFDT de Siedoubs ont reçu, hier en début d’après-midi, un courrier de la direction de la communication de Randstad, les informant que la direction ne demanderait pas « le remboursement des sommes trop perçues » par 72 intérimaires.

L’affaire a fait grand bruit en fin de semaine passée lorsque la direction de l’agence de Randstad à Montbéliard a « invité » un certain nombre d’intérimaires à se présenter dans ses bureaux.

Les premiers venus ont ainsi été informés qu’ils avaient, depuis des mois, perçu des sommes indûment à la suite d’une erreur comptable.

Une prime hebdomadaire de 2,90 euros a, en fait, été accordée au prorata des heures effectuées par 72 intérimaires travaillant ou ayant travaillé chez Siedoubs, fournisseur de rang 1 fabricant les sièges automobiles des voitures assemblées chez PSA Peugeot Citroën Sochaux. Le résultat de cette erreur, dont le montant au global peut être de plusieurs dizaines de milliers d’euros, a été estimé de 1 500 à 4 700 euros de rémunération supplémentaire pour chacun des intéressés. Ils ont dès vendredi dernier été conviés à signer des reconnaissances de dette. Certains d’entre eux auraient – de source syndicale – signé ladite reconnaissance tandis que l’affaire mise sur la place publique commençait à faire grand bruit.

Demande de courrier de confirmation

Après de multiples réactions d’indignation au cours du week-end passé, le groupe Randstad France a fait savoir hier en début d’après-midi qu’il avait décidé « après avoir finalisé l’étude de la situation de chacun des collaborateurs intérimaires de l’agence de Montbéliard, à titre exceptionnel, de ne pas demander le remboursement des sommes trop perçues ».

« Soulagement » des 72 intérimaires concernés, dont une vingtaine travaillent encore chez Siedoubs. Ce sentiment légitime a été relayé par Nadil Belainoussi (CFDT) et Salim Ahmed Said (CGT). Mais les deux responsables syndicaux demandent à la direction du groupe Randstad France « d’envoyer un courrier de confirmation à chacun des intérimaires concernés, à commencer évidemment par ceux qui ont déjà signé une reconnaissance de dette ».

Une réunion d’information est prévue ce matin dans les locaux de la CGT de PSA Sochaux.

« Nous constatons, commente la CGT de Sochaux, qu’il aura fallu quelques articles de presse, reportages radio ou télé pour que Randstad fasse mine de découvrir la situation des salariés et demandeurs d’emplois auxquels elle a fait signer des reconnaissances de dette ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s