Colère à l’hôpital de Montbéliard-Belfort

Le Pays, 14 juin 2012 :

Grève au centre hospitalier de Belfort-Montbéliard (CHBM) à l’appel de l’intersyndicale. Pour rendre visible le mouvement, une opération escargot était organisée entre les deux sites.

C’est la colère à tous les étages : agents de service, infirmiers, médecins… Dans l’enceinte du site Boulloche à Montbéliard, ils ne sont pas nombreux. Les personnels ont été réquisitionnés, surréquisitionnés, précise Nathalie Depoire. « La direction en a réquisitionné trois fois plus ». Cela n’a pas suffi à faire taire le malaise à l’hôpital. Aux fenêtres, le personnel resté en poste manifeste sa solidarité en pendant les draps et autres banderoles. Depuis des mois, les organisations syndicales dénoncent les conditions de travail, le stress, l’absentéisme qui explose et tirent la sonnette d’alarme. En vain. « Nous ne sommes pas entendus, ni même écoutés ». En cause, le management de la nouvelle direction qui vient accentuer la souffrance au travail, affirment les syndicats qui ajoutent : « Nous ne voulons pas atteindre un point de non-retour avec des cas de suicides ».

À la veille des vacances, l’inquiétude se transforme en angoisse. Les remplacements ne sont pas prévus ou au compte-gouttes. Comment faire pour tourner sans mettre en danger les patients et sans aggraver encore les conditions de travail.

Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) du CHBM réuni hier matin n’a pas permis de sortir de ce qui apparaît de plus en plus comme une impasse. Avec en corollaire le risque bien réelle d’hypertension artérielle….

Menace de piquets de grève dès lundi

Preuve en est que la CGT annonce vouloir dès lundi «mettre des piquets de grève devant les deux établissements de Belfort et de Montbéliard.

La CFDT considère pour sa part, après quatre heures de réunion, que les problèmes majeurs sont restés sans réponse. « Face aux cas de harcèlement signalés, la direction réfléchit à la mise en place d’une procédure d’alerte. Pour le reste, on n’en sait pas plus ».

La Coordination Nationale des Infirmières (CNI) arrive aux mêmes conclusions. « Ambiance très tendue et pas de prise en compte de l’absentéisme et des risques psychosociaux ».

Une réponse à “Colère à l’hôpital de Montbéliard-Belfort

  1. Pingback: La lutte continue au Centre Hospitalier de Montbéliard-Belfort | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s