Tunisie : Grève dans l’éducation et la santé

France 24, 31 mai 2012 :

Pour la deuxième journée consécutive, les enseignants du primaire et les médecins de l’hôpital public en Tunisie sont en grève pour dénoncer leurs conditions de travail et demander des augmentations de salaires. Deux de nos Observateurs, l’un instituteur, l’autre médecin, expliquent ce qui ne tourne pas rond dans leur secteur.

La grève des enseignants et des médecins a duré du mercredi 30 au jeudi 31 mai dans plusieurs ville du pays. Elle a été lancée par la plus importante centrale syndicale du pays, l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), un syndicat qui avait été à l’origine de la révolution tunisienne, en janvier 2011. Les enseignants réclament, notamment, une prime de rentrée scolaire et l’alignement de leur nombre d’heures travaillées sur celui des enseignants du secondaire. Les médecins demandent, quant à eux, une meilleure reconnaissance de leur statut et de leur travail de la part de l’État qui passerait par une refonte du système de primes, de meilleures infrastructures et plus de sécurité dans les hôpitaux.

La grogne sociale qui touche ces différents secteurs intervient alors que l’État et l’UGTT poursuivent depuis plusieurs jours d’âpres négociations autour de primes et de majorations salariales pour les fonctionnaires. Hier, la grève a été suivie à plus de 85 % par les enseignants et les médecins, selon les syndicats.

Une réponse à “Tunisie : Grève dans l’éducation et la santé

  1. Pingback: Grèves en série en Tunisie | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s