Archives quotidiennes : 30/05/2012

Belfort : fin de la grève des éboueurs

France 3 Franche-Comté, 30 mai 2012 :

Les ripeurs de la Cab en grève depuis le 21 mai, ont voté la reprise du travail. Le grand nettoyage débute cette nuit.

Les agents en charge du ramassage des déchets à Belfort ont voté mercredi matin la reprise du travail. Ils étaient entrés dans leur deuxième semaine de grève, il leur fraudra donc plusieurs jours pour que toutes les poubelles soient débarrassées et que la ville retrouve son atmosphère originelle.

Ils avaient été réquisitionnés pour assurer la collecte des ordures ménagères situées dans le secteur du Festival international de musique universitaire. Ils ne souhaitaient pas se mettre la population belfortaine à dos. Les poubelles du centre-ville ont donc bien été ramassées avant et pendant et après le FIMU. Mais mardi, les négociations semblaient au point mort. En réponse, les éboueurs avaient voté à 70% en faveur de la reconduite du mouvement.

Lire la suite

Les égoutiers de Paris en grève et dans la rue

France Soir, 30 mai 2012 :

Les égoutiers ont battu le pavé mardi à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail et réclamer un départ en retraite à 50 ans.

Ils ont « ouvert la bouche ». Plusieurs centaines d’égoutiers ont répondu à l’appel de la CGT et se sont mobilisés mardi pour leur retraite et la reconnaissance de la pénibilité de leur métier. Didier Dumont, un responsable fédéral de la CGT a ainsi estimé qu’entre « 500 et 600 personnes ont manifesté à Paris ». Selon lui, il y avait « beaucoup de services en grève ». Une délégation aurait même été reçue au ministère de la Santé afin d’être entendue par les responsables du cabinet. Frédéric Aubisse, membre du même syndicat et représentant des égoutiers parisiens a, quant à lui, rapporté qu’il y avait 40% de grévistes dans la capitales sur 380 égoutiers.

Lire la suite

Noyal-sur-Vilaine. Suicide d’un postier de 43 ans à son domicile

Le Telegramme.com du 29 mai 2012 :

Un postier âgé de 43 ans, employé au centre de courrier de Noyal-sur-Vilaine, près de Rennes, s’est pendu le week-end dernier à son domicile, a annoncé ce mardi le syndicat SUD PTT.

Selon le syndicat, des raisons personnelles et professionnelles pourraient expliquer ce geste dramatique qui survient dans un contexte de réorganisation dénoncé par les représentants du personnel de La Poste.

Le postier, âgé de 43 ans et qui travaillait depuis 6 ans au centre du courrier de Noyal-sur-Vilaine, près de Rennes, « s’est suicidé par pendaison à son domicile » ce week-end, a annoncé ce mardi SUD PTT dans un communiqué. « Si ce collègue pouvait avoir des difficultés personnelles et familiales, nous savons aussi qu’il avait des difficultés dans sa +vie au travail+ », poursuit le syndicat, en mentionnant des « refus de lui accorder les congés auxquels il avait droit » et une demande de changement de service « qui s’éternisait sans raison apparente ».