Après la loi spéciale contre les étudiants, menaces sur le droit de grève des cheminots

La Presse, 28 mai 2012 :

Une loi spéciale forçant le retour au travail de près de 5 000 employés du Canadien Pacifique pourrait être déposée lundi, après la rupture des négociations annoncée dimanche par le syndicat Teamsters Canada.

 

Après une grève de cinq jours, aucune nouvelle réunion n’est prévue.

Les cheminots s’étaient mis en grève dans la nuit de mardi à mercredi après l’échec de négociations avec le gouvernement.

Le conflit porte essentiellement sur les retraites – la direction de l’entreprise souhaitant revoir le système pour le rapprocher de ceux de ses concurrents et préserver sa compétitivité -, sur certains règlements de travail et sur la gestion de la fatigue.

« Le Canadien Pacifique veut attaquer les régimes de retraite que les travailleurs ont accumulés à la sueur de leur front au cours de dures années » de labeur, a estimé le président de Teamsters Canada, Robert Bouvier, outré par « l’attitude démontrée à l’égard de ceux et celles qui font le succès du transporteur ferroviaire ».

La ministre du Travail, Lisa Raitt, a prévenu dès mercredi qu’une loi spéciale était prête à être présentée devant le Parlement fédéral. Un texte imposant le retour des grévistes au travail dans l’intérêt de l’économie nationale, selon la ministre qui a affirmé qu’elle préférerait que les parties en conflit parviennent à une solution, ce « dont elles sont très proches » disait-elle.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s