Le FN, antisémite un jour, antisémite toujours

A la tête du Front National et candidate aux dernières élections présidentielles, Marine Le Pen tente de donner une image « plus respectable » du Front National. Il est vrai que cinq années de propagande et de politique racistes, xénophobes et nationalistes depuis la tête de l’Etat ont banalisé les appels à la haine raciste, à tel point qu’entre un Guéant ou un Besson d’un côté, ou une Le Pen ou un Gollnisch de l’autre, il n’a pas toujours été évident de savoir qui vomissait le pire discours raciste.

Si Marine Le Pen a cherché à faire oublier les propos ouvertement antisémites et négationnistes de son millionnaire de père, elle n’en a pas moins été officiellement félicitée par le NPD allemand pour son résultat au premier tour de la présidentielle. Dans un communiqué publié sur le site du parti allemand, le chef du parti, Holger Apfel, souligne les convergences de son mouvement avec le FN et affirme être allé plusieurs fois à la fête des Bleu-Blanc-Rouge. Ces félicitations ne sont qu’un retour de politesse puisque le FN avait en son temps félicité le NPD pour ses résultats électoraux en Saxe.

Voilà donc le genre d’amis de Marine Le Pen et du Front National. Comme le FN, en effet, le NPD s’en prend à une prétendue « islamisation » de l’Europe, appelle à la haine contre les Arabes, les Noirs, les Turcs et autres immigrés ou personnes d’origine immigrée, et n’oublie pas l’antisémitisme dans son matériel de propagande.

Voilà par exemple, une affiche électorale du NPD pour les élections de Berlin en 2011 :

On y voit le candidat du NPD, Udo Voigt, en habit de motard, avec le slogan « Gas geben », littéralement « donnez du gaz », ce qui pourrait être traduit par « pleins gaz ». Venant d’un parti d’extrême-droite raciste, négationniste et en lien avec des groupuscules clairement néo-nazis, impossible de ne pas y voir une allusion des plus abjectes. D’autant que ce n’est certainement pas uniquement par hasard si les militants du NPD ont principalement collé cette affiche à vomir vers des lieux comme le musée juif de Berlin ou le musée de la conférence de Wannsee (conférence où les dirigeants nazis ont organisé le génocide juif).

Voilà le genre de partis avec lequel le FN de Marine Le Pen a des liens. Dirigé par la fille ou le père, le FN reste bien le même parti raciste, nationaliste, antisémite et anti-ouvrier, un parti de nostalgiques du fascisme et du nazisme.

Publicités

Une réponse à “Le FN, antisémite un jour, antisémite toujours

  1. Pingback: Allemagne : Plainte contre les affiches racistes du NPD | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s