27e manif nocturne à Montréal : Près de 200 arrestations

La Presse, 21 mai 2012 :

Les policiers ont procédé à 186 arrestations depuis le début de la 27e manifestation nocturne en autant de soirs à Montréal.

Deux arrestations de masse ont eu lieu. La première vers 22h à l’angle Parc et Milton, l’autre peu après minuit sur Sherbrooke près de St-Denis.

Dans le groupe, plusieurs disent avoir été interceptés alors qu’ils tentaient de quitter les lieux. Une jeune femme et son amoureux, assis sur le trottoir avec d’autres personnes en état d’arrestation, semblait très inquiète. «On partait mais on a été pris en souricière», a t elle dit.

Aussitôt commencée, la manifestation, qui s’est entamée comme d’habitude au parc Émilie-Gamelin vers 21h, a été déclarée illégale par le SPVM.

Après une charge des policiers vers 21h30 qui a fractionné la manifestation, les protestataires se sont retrouvés sur Sherbrooke. Ils ont ensuite fracassé des vitrines d’un couche-tard «antisyndical» et tenté de faire la même chose chez un point de service de Videotron. (…)

Quelques dizaines de minutes plus tard, deux journalistes ont été pris au piège dans une souricière de la police. L’une d’eux portait des lunettes de ski sur la tête pour se protéger les yeux des gaz irritants et d’éventuels débris de projectiles.

Un manifestant a été blessé au dos alors qu’il était appréhendé au square Berri. Les policiers venaient de se faire violemment attaquer indique un porte-parole. La police a aussi annoncé qu’un homme dans la quarantaine a été blessé au front. On ne craint pas pour sa vie.

Manifestants et policiers s’adonnent depuis environ 22h à un interminable jeu du chat et de la souris dans les rues du quartier latin. À peine dispersés que les groupes, plus petits, se reforment et se remettent en marche. Les gens sur les terrasses les regardent passer avec crainte ou curiosité.

À 23h45, Quelques centaines de manifestants tenaient toujours le fort à l’angle Saint Denis/Ontario alors que d’autres se dirigeaient vers l’ouest sur Ontario. Une borne fontaine brisée jetait une grande quantité d’eau dans la rue. Du matériel de construction était éparpillé un peu partout sur le sol.

Pris entre les manifestants et les policiers qui s’envoyaient bouteilles de vitre et bombes assourdissantes, le propriétaire du Pub Quartier Latin sur Ontario a demandé a tous ses clients d’entrer à l’intérieur. Inquiet, il a rangé chaises, tables et cendriers.

Loi spéciale

Pour une deuxième journée consécutive, c’est avec la loi spéciale 78 et le nouveau règlement municipal P-6 en tête, qui restreignent tous deux le droit de manifester, que les protestataires marchent dans les rues de la métropole.

Ils sont plusieurs milliers. Certains tiennent des roses en signe de paix. D’autres portent des vignettes appelant à la désobéissance. La frustration envers les policiers et le travail des médias est palpable.

Le Service de police de Montréal n’a pas voulu préciser de quelle façon il appliquera ces deux législations aujourd’hui. «On va s’ajuster à ce qu’on va avoir devant nous et on va agir en conséquence», indique l’agent Raphaël Bergeron. Hier, le SPVM a publié un communiqué affirmant qu’il allait appliquer la loi spéciale «dans le respect, la transparence et avec discernement». Le maire de Montréal a ajouté aujourd’hui que la police est toujours à l’analyse de la loi spéciale, mais applique le règlement P-6, qui interdit notamment le port du masque.

Des manifestants interrogés estiment que les marches nocturnes sont un bon moyen de déjouer la loi spéciale. «C’est un événement spontané que personne n’organise, dit l’un d’eux. En plus, ca maintient la pression. On est là depuis 27 soirs. Pas trois, pas quatre, 27.»

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s