Archives quotidiennes : 19/05/2012

Rassemblement antifasciste à Besançon le 21 mai

Plusieurs organisations (Alternatifs, NPA, PCF, CDDLE , MRAP, Mouvement de la Paix, RESF, AMEB, FSU, SOLIDAIRES, SUD éducation, …) appellent à un rassemblement anti-fasciste le lundi 21 mai à 18 heures Place Pasteur à Besançon.

Extraits du tract d’appel :

A Besançon et dans la région aussi, il faut le savoir, le fascisme monte. Il s’organise : les groupuscules (Front Comtois, Ligue Comtoise, JNR, Artham Brotherood, Identitaires, Nationalistes Autonomes, etc….) foisonnent. Il recrute dans la jeunesse : sur le web, mais aussi notamment aux portes de certains établissements scolaires. Fêtes néo-païennes, entrainements paramilitaires, « randos nationalistes » sont monnaie courante. Il provoque et brutalise : des nazillons font fréquemment des descentes musclées en ville, arborent des insignes nazis, font le salut hitlérien dans des lieux publics, partent à la « chasse au rouge » ou à l’étranger, armés de matraques, chaînes, gazeuses, le tout dans une totale et inquiétante impunité…

Lire la suite

Publicités

Québec : Des milliers de personnes contre la « loi spéciale »

Métro, 19 mai 2012 :

L’adoption et l’immédiate mise en vigueur de la loi spéciale 78, qui tente notamment de contrôler les manifestations, n’ont pas empêché des milliers de manifestants (NdR : 10.000 selon La Presse) de marcher dans les rues du centre-ville de Montréal, vendredi.

A l’exception d’une forte tension provoquée par des affrontements entre policiers et certains manifestants, la marche s’est déroulé en bonne ordre. A minuit, les manifestants continuaient de déambuler dans un calme relatif dans les rues de Montréal.

Il était difficile d’évaluer la foule mais à un certain moment, alors que la tête arrivait au parc Emilie-Gamelin, la queue de la marche, clairsemée atteignait l’intersection de Sainte-Catherine/Université, à environ 1,5 km de distance. (…)

Lire la suite

Première manifestation contre l’homophobie en Martinique

France-Antilles, 19 mai 2012 :

À l’initiative de plusieurs associations (Aides Martinique, An Nou Allé, Aides Territoire Martinique, l’Union des Femmes de la Martinique, Temps DM), une quarantaine de Martiniquais et Martiniquaises ont défilé dans les rues de Fort-de-France pour défendre la cause des gays, lesbiennes, bis et transexuels.

« Nous sommes vos enfants, vos frères et vos soeurs, de nous n’ayez peur ! ». Pendant près de deux heures samedi matin, une quarantaine de Martiniquais et Martiniquaises, cachés d’un masque blanc pour certains, ont défilié dans les rues de Fort-de-France et entonné plusieurs slogans contre les discriminations subies par les homosexuels. Un « Die-In » qui consistait à simuler la mort pendant 30 secondes a même été organisé rue de la République.

Lire la suite

Plus de 20.000 manifestants anti-capitalistes samedi à Francfort

AFP, 19 mai 2012 :

Environ 20.000 personnes selon la police, plus de 25.000 selon les organisateurs, défilaient samedi après-midi dans le calme dans le centre-ville de Francfort, la capitale financière allemande pour protester contre les programmes d’austérité européens.

Cette manifestation est la seule à avoir été autorisée par la municipalité et la justice allemande dans le cadre d’un programme du collectif d’organisations anti-capitalistes Blockupy Frankfurt initialement prévu sur quatre jours, de mercredi à samedi.

Nous sommes très contents de la participation s’est félicité Roland Süss d’Attac Allemagne, l’une des organisations réunies derrière la bannière de Blockupy.

Lire la suite

Espagne : Laura Gómez libérée !

Comité de Soutien à Laura Gómez, 18 mai 2012 :

La CGT (espagnole) se réjouit de la libération de notre camarade après 23 jours de prison suite à une arrestation tout à fait arbitraire qui a donc débouché sur une sanction absolument disproportionnée, malgré les centaines d’images qui contredisent la version des mossos (flics catalans-NdT), et donc aussi la décision du Ministère public de condamner Laura à la prison sans caution.

Le 24 avril Laura Gómez fut arrêtée et le 25 elle était emprisonnée pour avoir participé à une action symbolique consistant à brûler une caisse en carton devant la Bourse de Barcelone. Puig (1) a voulu frapper fort en employant tous ses moyens répressifs, corps armés, Ministère public et juges, contre quelqu’un qui ne se cache pas, qui agit au grand jour, qui n’a fait de mal à personne et qui mène une existence routinière qui rend facile sa localisation.

Lire la suite

Aéromart Toulouse : Combattre le militarisme israélien ou défendre le militarisme français ?

Article de Camille Boudjak publié par l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Du 4 au 6 décembre 2012, le Conseil Général de Midi-Pyrénées et la Chambre du Commerce et de l’Industrie de Toulouse organise comme tous les deux ans le salon « Aéromart », considéré comme une « Convention d’affaires internationale des Industries Aéronautiques et Spatiales », mais qui est essentiellement un salon où les principales marques du complexe militaro-industriel viennent exhiber leur production de mort. On y trouve ainsi par exemple Dassault Aviation pour la France, BAE Systems pour la Grande-Bretagne, EADS pour l’Union Européenne dont sa filière EDSA Cassidian spécialisée dans l’armement et en particulier des drônes, Thyssenkrupp pour l’Allemagne, bref toute la fine fleur de l’industrie de l’armement, dont sept entreprises israéliennes, Aeromoz corp, Amicell-Amit industries, Elbit systems, Israel Aerospace Industries, Matechet Carmel LTD, Kanfit LTD, et Orbit technologies LTP.

Quelque soit la nationalité de leurs actionnaires et de leurs conseils d’administration, toutes ces entreprises, doivent leurs profits au militarisme, et aux guerres qui ensanglantent le monde. L’existence même d’une importante industrie liée à la mort et à la destruction est un des exemples les plus parlant de l’ignominie et de l’absurdité du système capitaliste. Des moyens technologiques les plus modernes, d’énormes usines et des centaines de milliers de bras et de cerveaux sont utilisés, non pas pour construire des villes, mais pour produire des engins capables de les transformer en champs de ruines, non pas améliorer le bien-être et le confort des êtres humains, mais pour en faire des cadavres, et toute cette production de mort et de destruction, chaque guerre, chaque bombardement, chaque massacre à coup de mitrailleuse est source de profits pour quelques actionnaires. Cet étalage de vendeurs d’engins de morts, que ce soit à Toulouse ou ailleurs, est un des reflets les plus ignoble de la logique ignoble du « libre marché », de la propriété privée des moyens de production, bref du capitalisme. Et bien entendu, les communistes partagent l’indignation et la révolte de toute personne ayant des sentiments humains face à ce sinistre commerce.

Lire la suite

L’ennemi principal est dans notre pays ! (Karl Liebknecht)

Tract de mai 1915 rédigé par Karl Liebknecht, militant révolutionnaire communiste allemand, à propos de la première guerre mondiale et qui précise les bases d’une politique internationaliste conséquente face au militarisme.

Depuis dix mois il fallait s’y attendre quotidiennement, depuis l’attaque de l’Autriche contre la Serbie : la guerre avec l’Italie est là.

Les masses populaires ont commencé à se dégager des filets de mensonges officiels. La compréhension des origines et des objectifs de la guerre mondiale, de la responsabilité directe et de son déclenchement s’est répandu aussi dans le peuple allemand. La folie des buts de guerre sacrés s’est progressivement effacée, l’enthousiasme pour la guerre disparaît, la volonté de faire rapidement la paix s’est accru énormément, partout – y compris dans l’armée.

Un souci grave pour les impérialistes allemands et autrichiens, qui ont cherché en vain leur salut. Il semble qu’ils l’ont trouvé maintenant. L’entrée en guerre de l’Italie doit leur fournir l’occasion de relancer la haine des peuples, d’étouffer la volonté de paix, d’effacer les traces de leur propre culpabilité. Ils comptent sur l’oubli du peuple allemand dont la patience a trop souvent été mise à l’épreuve.

Lire la suite