Un ministre de l’intérieur de gauche, ça change… rien

Depuis le 15 mai 2012, Valls est ministre de l’intérieur. Pour celles et ceux qui penseraient encore que le changement de couleur politique modifie radicalement les choses, rappelons que Valls, qui rageait contre Nicolas Sarkozy de « jeter les français les uns contre les autres » sur le dossier « des gens du voyages », a déjà appliqué la même politique que l’ancien gouvernement à l’encontre des Roms en tant que maire d’Evry.

Le 13 janvier 2012, le blog « Gauche de Combat » relatait : « Ce vendredi matin, deux bidonvilles roms situés sur le territoire d’Évry, à proximité du Cnes et de la voie de chemin de fer, ont été évacués par les forces de l’ordre. C’est à la suite d’un arrêté du maire d’Évry Manuel Valls que les quelque cent cinquante habitants des deux camps ont été priés de quitter les lieux au petit matin. Les associations de soutien aux Roms tentent ce vendredi de trouver des solutions d’urgence, en lien avec les maisons départementales de solidarité. »

Comme le soulignait Cpolitique, on pourrait se dire que Valls n’y est pour rien, d’autant que le terrain appartiendrait à l’Etat. Sauf que les différentes sources confirment que c’est bien Manuel Valls qui a signé l’arrêté municipal, comme le précise l’article du Secours Catholique: « Le préfet et son directeur de cabinet avaient plusieurs fois promis au Secours Catholique de ne pas ordonner d’expulsion de familles rom sans solutions d’hébergement de rechange. En fin de matinée, un animateur de la délégation d’Évry allait demander à rencontrer Manuel Valls, le maire. C’est lui en effet qui a signé cette demande d’expulsion en début de semaine. »

Voilà donc un des « hauts faits » d’armes de notre nouveau ministre de l’intérieur, une politique qui n’a rien à envier à celle de Sarkozy. Pour les droits des Roms, les droits des immigrés, et plus largement les intérêts de la classe ouvrière, gouvernement de droite ou de gauche, nous n’avons pas d’autres choix que de lutter.

Voir une vidéo de l’expulsion des Roms à Evry

Publicités

Une réponse à “Un ministre de l’intérieur de gauche, ça change… rien

  1. Pingback: Le régime sarkozyste n’a pas disparu : Valls est encore là, et le prouve avec les Roms « les échos de la gauchosphère

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s