Chômage : pilier central du capitalisme

Article publié dans Communisme-Ouvrier n°21, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Nous le savons depuis deux siècles, le chômage de masse est un pilier central de l’existence de l’ordre social capitaliste ! Dans cette société de classe dominée par la bourgeoisie (La classe qui détient capitaux et moyens de productions), un seul mot d’ordre prévaut : augmenter à la fois taux de profit et taux de plus-value !

Pour y arriver un très bon moyen, maintenir le prolétariat (la classe qui vend sa force de travail pour vivre) dans la terreur du lendemain sans travail.

Avoir une vision nationale du chômage amène une très mauvaise analyse dans un système économique mondialisé. C’est le meilleur moyens pour ressortir les vieilles rengaines protectionnistes et nationalistes (même de gauche) en niant la lutte des classes, et qui n’enlève absolument pas le pouvoir à la bourgeoisie ; au pire ça ramène les idées les plus réactionnaires et totalitaires.

L’OIT (Organisation Internationale du Travail) a sorti les chiffres du chômage mondial de 2012 :

212 millions de chômeurs soit 6 millions de plus qu’en 2011, ce chiffre progressera en 2013, malgré des signes de reprise économique dans certaine régions. La situation mondiale de l’emploi est extrêmement inquiétante et ne laisse entrevoir aucun redressement dans un avenir proche, selon l’OIT.

LA répartition de ce chômage est assez inégale dans le monde ; sont touchés surtout l’U.E , le Japon et les Etats-Unis (pays du G20), cela dit la situation de l’emploi est catastrophique dans les pays africains et du Moyen-Orient.

En 2009, les bourgeois unis mondialement n’ont pas mis 1 mois à transformer leurs boulettes économiques en crise sociale mondiale ; d’une part les Etats les ont renfloués à grand coup de millions appartenant aux travailleuses et travailleurs, et d’autres part en mettant en place des plans de licenciement massif et monstrueux dans tous les pays (un exemple parmi tant d’autres , voir les ouvriers américains jetés à la rue (par l’Etat) et dépouillés de tous leurs biens pendant que les PDG des banques s’octroyer des primes scandaleuses (voir le film Capitalisme : a love story))

Agiter le spectre du chômage à des travailleuses et des travailleurs obligés de brader leur force de travail, est une aubaine pour les capitalistes qui assoient leur domination sur notre classe grâce aux structures étatiques qui sont leur chien de garde. L’Etat fait partie intégrante du système de production capitaliste, en institutionnalisant le chômage et grâce à la fiscalité en garantissant le pouvoir économique à la bourgeoisie.

Ce système totalement absurde et inhumain a un autre effet sur notre classe sociale : Une grosse partie de ceux qui ont un emploi assure le travail de 4 ou 5 personnes tout en ne gagnant pas de quoi vivre décemment.

A ce terrible constant je finirais avec deux cris humanistes séparés d’un siècle et demi dans le temps :

« Ni nationale, ni religieuse notre identité c’est l’humanité », pour en finir avec les inepties nationalistes et chauvinistes que l’on observe même dans le camp ouvrier.

« Prolétaires de tous les pays unissons-nous ! » Superbe conclusion du manifeste communiste de K.Marx et F.Engel. Nous sommes une seule CLASSE à travers le monde à subir le joug des capitalistes.

Une seule solution pour notre classe exploitée, en finir une fois pour toute avec cette ordre sociale injuste et archaïque. Imposer le Socialisme en fédérant internationalement nos propres conseils ouvriers pour détruire à la fois le pouvoir économique et politique de la bourgeoisie (Abolir les classes sociales et l’Etat) ; Pour ENFIN devenir des êtres humains et poser les fondations pour la future société communiste libre !

« Unisson-nous sœurs et frères prolétaires, Vive le Socialisme-ouvrier, vive la Liberté !!! »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s