Liban : La lutte des journaliers de l’EDL continue

L’Orient le Jour, 15 mai 2012 :

Des employés à temps partiel de l’Electricité du Liban (EDL), en grève depuis plusieurs jours, ont obligé les employés de la compagnie à quitter leur bureau avant de couper le courant à l’intérieur du bâtiment, a rapporté l’Agence nationale d’information (ANI, officielle). Plusieurs employés ont dû utiliser des échelles pour sortir de l’immeuble qui se trouve dans la rue Mar Mikhaël, à Beyrouth, selon l’ANI.

Les protestataires réclament depuis des mois l’adoption d’une loi leur permettant d’être cadrés.

Lundi, les travailleurs et percepteurs journaliers de l’EDL avaient manifesté devant le siège de la compagnie.

La semaine dernière, les employés avaient brièvement coupé l’entrée de Beyrouth, au niveau du pont Charles Helou, à l’aide de pneus auxquels ils avaient mis feu, ce qui avait provoqué des embouteillages monstres dans le secteur de Saïfi. Un autre sit-in avait également été organisé, jeudi dernier, à Tyr au Liban-Sud, et une manifestation avait eu lieu devant les locaux de l’EDL au Akkar (Liban-Nord), empêchant les autres employés et le directeur de se rendre sur leur lieu de travail.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s