À Pouancé, les salariés de Sotira 49 veulent partir dignement

Ouest-France, 15 mai 2012 :

La totalité des salariés de Sotira 49 à Pouancé, soit 203 personnes (sur les 214, au départ, onze ne sont plus dans l’entreprise), est en grève depuis lundi matin, sur le site de l’équipementier automobile dont l’activité cessera à la fin de l’année.

Aucun accord sur le montant de la prime

Le bras de fer avec la direction se poursuit, puisque pour l’instant, aucun accord n’a été trouvé sur le montant de la prime extralégale qui s’ajoute aux indemnités prévues par le code du Travail en cas de licenciement économique. Le prix de leur dignité ? 50 000 €. Pour tout le monde.

Aujourd’hui, les Sotira ont perdu tout espoir. « Tout ce qu’on veut, maintenant, c’est partir dignement. »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s