ArcelorMittal : recours à la force publique autorisé pour faire lever les piquets de grève

TF1, 14 mai 2012 :

Le tribunal de grande instance de Thionville a rejeté lundi un recours en référé des salariés d’ArcelorMittal de Florange (Moselle) qui demandaient l’annulation d’une ordonnance du 7 mars autorisant le recours à la force publique pour faire lever les piquets de grève de l’aciérie. « Le tribunal n’a pas voulu annuler l’ordonnance, mais il l’a tout de même limitée à quatre mois », a indiqué à l’AFP Me Laurent Paté, l’avocat de l’intersyndicale CGT-CFDT, qui avait introduit ce recours et « réfléchit à l’opportunité d’interjeter appel ».

L’ordonnance empêche « toute entrave au fonctionnement du site, à l’exercice du travail, à la circulation des biens et des marchandises, à la liberté du commerce et de l’industrie ». Elle faisait suite à une requête introduite par la direction du numéro un mondial de la sidérurgie qui arguait que ces blocages étaient illégaux et qu’ils lui portaient un grave préjudice économique et financier.

Les métallurgistes de Florange perturbent depuis le 20 février l’activité de l’aciérie mosellane pour obtenir de la direction le redémarrage des deux hauts fourneaux de l’usine, en sommeil depuis plusieurs mois. La direction assure que cette mise en veille n’est que temporaire et qu’elle est rendue nécessaire par une baisse conjoncturelle de la demande mondiale d’acier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s