Archives quotidiennes : 09/05/2012

Les étudiants québécois reconduisent la grève

Le Monde, 9 mai 2012 :

Après treize semaines de grève, un accord avait été trouvé le 5 mai entre le gouvernement et les étudiants québécois au sujet de l’augmentation des frais de scolarité. Trois jours plus tard, l’accord est finalement rejeté par les associations étudiantes. La grève a depuis repris dans plusieurs universités, prolongeant le conflit le plus long de l’histoire du Canada.

Pourquoi les étudiants font-ils grève ?

Au plus fort du conflit, près de la moitié des étudiants de la province, soit 180 000, étaient en grève « illimitée » pour empêcher une hausse de 75 % des droits d’inscription sur cinq ans. Les grévistes souhaitent faire revenir le gouvernement sur sa décision d’augmenter d’ici à 2017 les frais de scolarité de près de 2 200 dollars canadiens (environ 1 700 euros) par an à près de 3 800 dollars (3 000 euros). Il en va de l’accessibilité de tous aux études supérieures, expliquent-ils. Pourtant, même augmentés, ces frais resteront largement inférieurs à la moyenne canadienne. En Ontario, dans la province voisine, ils sont déjà trois fois plus élevés.

Lire la suite

Publicités

Les plans sociaux, c’est maintenant ?

Libération, 9 mai 2012 :

L’élection présidentielle est terminée. Doit-on dès lors s’attendre à un « troisième tour social », une vague de licenciements dans les grands groupes, notamment industriels ? C’était en tout cas l’inquiétude de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, relayé par François Hollande, entre les deux tours de l’élection. Trois jours après le second tour, qu’en est-il de cette « vague de plans sociaux », évoquée par le syndicaliste, qui devait survenir après l’élection ?

Aucun grand groupe n’a annoncé, depuis dimanche, des suppressions d’emploi massives. Mais plusieurs plans sociaux d’envergure sont en préparation, comme à Air France-KLM, Danone ou même Groupama. Demain, Carrefour réunit son « comité de groupe ». LA CFDT redoute un plan social qui pourrait entraîner la destruction de « 3.000 à 5.000 postes » sur 110.000, à raison de 20 postes dans chacun des 200 magasins en France, plus les sièges sociaux.

«Le pire se produira dans les semaines à venir » pronostique Mohamed Oussedik, secrétaire confédéral de la CGT sur les questions d’industrie. Pour le syndicaliste, des consignes de reports de plans sociaux pour cause de campagne électorale ont bien été données par le gouvernement même si « les directions démentent, évidemment ». Cela concerne, selon lui, surtout des entreprises détenues par l’État, ou dans lesquelles il a une participation.

Lire la suite

Rüsselsheim : Mobilisation pour l’emploi et les salaires chez Opel

Alors que le secteur de la métallurgie est en lutte pour des augmentations de salaires et le travail précaire, les emplois des ouvriers de l’usine Opel de Rüsselsheim sont menacés par un projet de la direction de cesser la production des voitures Opel Astra 2015 sur le site pour la transférer sur les usines de Gliwice (Pologne) et de Ellesmere Port (Grande-Bretagne).

Aussi, mardi 8 mai, les ouvriers de l’usine se sont mobilisés, à la fois pour les hausses de salaires et pour la défense de l’emploi. 8.000 travailleurs de l’usine Opel se sont rassemblés et ont manifesté dans les rues de Rüsselsheim.

Lire la suite

Besançon : Préavis de grève chez Ginko

France 3 Franche-Comté, 9 mai 2012 :

Du 11 au 20 mai, une grève pourrait affecter les transports en bus sur le réseau Ginko.

Le trafic des bus à Besançon pourrait être perturbé dans les prochains jours. CFDT et CGT ont déposé un préavis du 11 au 20 mai. En pleine Foire Comtoise.

Les revendications des salariés portent sur les salaires et les conditions de travail.

Lire la suite

Algérie. Rassemblement de soutien au travailleurs de Cevital en greve de faim.

Série de photos et vidéo.

Le 7 mai 2012, compte rendu en images  par les camarades du PST algérien du rassemblement :

16 travailleurs de Cevital Béjaïa – branche agroalimentaire – sont en grève de la faim depuis le 24 avril pour protester contre leurs licenciements arbitraires par la direction de leur entreprise.

Ces travailleurs ont été licenciés pour avoir participé à des rassemblements début avril, afin de faire valoir leurs droits.

Aujourd’hui, un rassemblement de soutien a eu lieu devant l’enceinte de l’entreprise pour exiger la réintégration des 16 travailleurs licenciés en grève de la faim.

En images :

Lire la suite

Béjaia, 2ème rassemblement devant le siège Cevital.

Le comité de solidarité appel aux 2ème rassemblement devant le siège CEVITAL de Béjaia :

le 09 Mai 2012 à 12 heures pour soutenir les 16 grévistes de la faim victimes du licenciement abusif.

 

Lire la suite