Archives quotidiennes : 08/05/2012

Les « patrons voyous » de l’usine Samsonite jugés en appel à Paris.

La Voix du Nord du 8 mai 2012 :

Les repreneurs de l’usine Samsonite de Hénin-Beaumont, condamnés en 2009 à de la prison ferme pour avoir provoqué la faillite de leur entreprise en détournant 2,5 millions d’euros, comparaîtront à partir de mercredi devant la cour d’appel de Paris.

Sur le site d'Energy Plast (ex Samsonite) à Henin-Beaumont en janvier 2007 - PHOTO ARCHIVES PHILIPPE PAUCHET

Sur le site d’Energy Plast (ex Samsonite) à Henin-Beaumont en janvier 2007 – PHOTO ARCHIVES PHILIPPE PAUCHET

Le 8 juin 2009, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné l’ancien secrétaire général de l’usine Samsonite, Jean-Michel Goulletquer, à trois ans de prison, dont deux ferme, et l’ancien PDG, Jean-Jacques Aurel, à trois ans dont un ferme. Les deux hommes avaient en outre été condamnés à une amende de 75 000 euros et une interdiction de gérer une entreprise durant 5 ans. Olivier Walter, un ancien directeur financier de Delsey devenu consultant, avait lui été condamné à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis, 5 000 euros d’amende et une interdiction de gérer. L’avocat François Fauvet s’était vu infliger six mois de prison avec sursis et 25 000 euros d’amende pour « recel de banqueroute ».

Lire la suite

Guatemala : La vague d’assassinats systématiques se poursuit sans relâche

http://www.ituc-csi.org

8 May 2012: La violence antisyndicale perdure au Guatemala. Roberto Oswaldo Ramos, secrétaire du travail et des conflits auprès du syndicat des ouvriers de Coatepeque (Sindicato de Trabajadores de Coatepeque) et membre du Conseil consultatif de la CUSG et Wilder Hugo Lopez, secrétaire général du syndicat des conducteurs de microbus urbains (Sindicato de Microbuseros Urbanos del sector camposanto) de Coatepeque, ont été assassinés pour leur appartenance au mouvement syndical. La CSI et ses affiliées ont vivement condamné les deux assassinats.

« Le deuil nous frappe à nouveau. Une fois de plus, deux camarades du mouvement syndical ont perdu la vie pour vouloir défendre la classe ouvrière. Il incombe au gouvernement de prendre les dispositions qui s’imposent pour mettre fin aux assassinats de syndicalistes », a déclaré Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI.

Lire la suite

Un moratoire sur les expulsions maintenant

RESF, 6 mai 2012 :

Le Réseau Education sans frontières (RESF) se félicite de la défaite de Nicolas Sarkozy dont l’histoire retiendra qu’en dix années, de l’Intérieur à l’Elysée, il a emprisonné en centre de rétention plus d’un million d’hommes, de femmes et d’enfants étrangers sans papiers et en a expulsé de deux à trois cent mille. Il est à son tour expulsé de l’Elysée. Bon débarras.

Son successeur a affirmé vouloir mener « une autre politique migratoire fondée sur des règles transparentes, stables et justes (…) et conduite dans le respect de la dignité de tous les êtres humains qui sont sur notre territoire » (courrier au RESF et à l’OEE du 20 février 2012 http://www.educationsansfrontieres.org/article41771.html) .

Même si ses engagements ont été limités et prudents, cette volonté du Président Hollande devrait marquer une rupture avec la xénophobie d’Etat, se traduire par un profond réexamen du code de séjour des étrangers et des demandeurs d’asile (CESEDA) et permettre de répondre aux exigences minimum qui ont été portées par le RESF et par les militants et élus de gauche sous les quinquennats de Chirac et de Sarkozy :

Lire la suite

Meeting du PST à Béjaïa : Le patron de Cevital à l’index.

Algérie. Rassemblement de soutien au travailleurs de Cevital en greve de faim.

L’expension, le 6 mai 2012 :

Tout en exigeant la réintégration des travailleurs licenciés, le PST interpelle les pouvoirs publics sur les dépassements et la transgression de la loi du travail par le patron de Cevital.

Le Parti socialiste des travailleurs aura fait de sa sortie électorale dans la capitale des Hammadites, de la cause des grévistes de la faim, celle de son parti. «On ne peut commencer notre campagne électorale dans ses différentes étapes dans la wilaya de Béjaïa notamment, sans faire une halte de soutien aux grévistes de la faim de Cevital. Une affaire qui interpelle toutes les parties à différents niveaux», déclare d’emblée le porte-parole du PST, Mahmoud Rachidi, récemment désigné à la tête de ce parti. En effet, dès son arrivée dans la capitale des Hammadites, il s’est rendu au chevet des grévistes de la faim qui entament aujourd’hui leur treizième jour consecutif. «Vous êtes et vous serez désormais les précurseurs de la question syndicale dans le secteur privé en Algérie… Résistez car seule la lutte paie», a-t-il déclaré aux grévistes avec beaucoup d’émotion mais aussi de colère. Dans son discours politique lors de son meeting tenu vendredi dernier au Théâtre régional Malek-Bouguermouh de Béjaïa, le candidat tête de liste du PST, Mohand Sadek Akrour, actuel maire de Barbacha et non moins militant engagé du MCB, des droits de l’homme, syndicaliste et enseignant universitaire en économie, s’est déclaré consterné et révolté par ce qu’endurent les grévistes de la faim dont le seul tort est d’avoir revendiqué le droit d’avoir des droits. «Rebrab incarne aujourd’hui en Algérie la thèse même du capitalisme sauvage qui tire profit de l’exploitation des ouvriers. Non à l’esclavagisme des temps modernes!» a-t-il martelé dans sa prise de parole avant que le porte-parole de son parti l’accable davantage.  Lire la suite

Cinquième série de photos du 1 mai 2012

Cinquième série de photos des manifestation du 1er Mai 2012 à travers le monde (voir aussi la première série de photos, la deuxième série , la troisième et la quatrième, le 1er Mai à Besançon, Lyon, Caen, Sandandaj, Chicago, Souleimaniye, Nazareth et Genève et des vidéos du 1er Mai en Allemagne, à Béjaïa, en Turquie et au Maghreb et Moyen-Orient).

Aix-la-Chapelle (Allemagne)

Ankara (Turquie)

Lire la suite

Salariés: Valeo devra verser 93.000€

Le Figaro.fr Economie du 7 mai 2012 :

Le conseil des prud’hommes de Limoges a condamné aujourd’hui Valeo à verser à 96 salariés un rattrapage de primes d’ancienneté, de salaires et congés payés, d’un total de près de 93.000 euros, pour ne pas avoir respecté la convention collective depuis 2007. 

Les plaignants accusaient l’entreprise de composants automobiles de ne plus respecter depuis 2007 le barème de la convention collective concernant la prime d’ancienneté, le complément de 13ème mois ainsi que les congés s’y rapportant pour les années 2007 à 2010.

Le Conseil a accordé 100 euros de dommage et intérêt à chacun des salariés qui réclamaient 500 euros.

Pour trois salariées qui avaient fait l’objet d’une procédure de licenciement, le conseil des prud’homme a également condamné l’entreprise à verser le complément de prime de licenciement demandé par leur conseil, le délégué CGT Jean-Luc Zobele.

Pétition : Immédiatement: Une nouvelle loi rétablissant le délit de harcèlement sexuel !

Intolérable, la loi sur le Harcèlement sexuel a été abrogée !

Nous exigeons une nouvelle loi !

20 ans après son vote, exigeons un droit juste et efficace !

Le 4 mai 2012, le Conseil Constitutionnel, saisi d’une Question Prioritaire de Constitutionnalité, a déclaré non conforme la loi sur le harcèlement sexuel et l’a immédiatement abrogée.

La condamnation de Gérard Ducray, ancien secrétaire d’État, ancien ministre, élu municipal, avocat, condamné pour harcèlement sexuel à l’encontre de trois femmes en mars 2011 est, par conséquent, annulée, ainsi que toutes les procédures pénales en cours.

Pour la première fois dans l’histoire des luttes féministes, une loi est abrogée vingt ans après avoir été votée et alors même que l’AVFT avait alerté les pouvoirs publics sur sa non-conformité à la Constitution et sur son inefficacité pour les victimes.

Jusqu’au vote, le cas échéant, d’une nouvelle loi, les victimes sont abandonnées par la justice. Le message d’impunité ainsi adressé aux harceleurs est révoltant.

Lire la suite