GrandAngoulême : Embauche en vue pour l’employé aux 62 CDD

Une belle leçon de solidarité ouvrière face au mépris des patrons à l’encontre des travailleurs précaires, et un exemple à suivre : la lutte paie !

La Charente Libre, 3 mai 2012 :

«Tant qu’on n’a pas signé, on reste prudent». Pour Stéphane Trainaud, le délégué du personnel de l’agglo, l’heure n’est pas encore au triomphe. Mais le pot de terre pourrait bien avoir remporté une victoire contre le pot de fer. A midi, aujourd’hui, Pascal Berteau est attendu dans le bureau du président de GrandAngoulême, Philippe Lavaud, pour signer son contrat. «Comme tous les agents territoriaux, il aura d’abord le statut de stagiaire. Si ce stage est validé, il deviendra titulaire ».

Une information qui n’a pas été confirmée officiellement hier par l’agglo. Les premiers mots de Pascal Berteau sont allés à ses collègues. «Je voudrais les remercier de leur solidarité. » Ils n’étaient que neuf à faire grève mais ils ont tenu jusqu’au bout, commeils l’avaient promis. «Le fait que les déchetteries commençaient à déborder (lire ci-dessous) a joué en notre faveur ».

La menace de s’inviter hier soir à la soirée PS de Saint-Saturnin a dû aussi peser dans le dénouement du conflit. Toujours est-il qu’en fin d’aprèsmidi, Didier Louis a rencontré une représentante du personnel. «Il n’a pas voulu nous recevoir nous», s’étonne Stéphane Trainaud. Le vice-président, qui avançait pourtant de nombreux arguments pour la non reconduite de l’emploi de Pascal Berteau, et qui affichait la semaine dernière une grande détermination à ne pas céder, a fini par faire machine arrière.

Est-ce le président de GrandAngoulême, jusqu’à maintenant d’une grande discrétion dans ce dossier, qui a ordonné ce changement de cap? Est-ce la prise de position publique de Jean-François Dauré, maire de La Couronne et viceprésident de l’agglo qui a fait bouger les lignes?

Le communiqué de Dauré

Vers midi hier, le maire socialiste de La Couronne avait fait parvenir à CL un communiqué: «Il m’apparaît indispensable que la situation de cette personne soit débloquée dans les plus brefs délais. Tout doit être mis en oeuvre pour trouver une issue favorable pour assurer un avenir serein à M. Berteau. J’en appelle à GrandAngoulême afin qu’une rencontre ait lieu dans l’après midi avec les élus référents. Le dialogue doit aboutir à une solution juste et humaine». «C’est quand même malheureux qu’on soit obligé d’en arriver à faire grève pour obtenir gain de cause, s’emporte un des chauffeurs. Alors que ça aurait dû être signé dès jeudi», jour du début du mouvement.

Si tout se passe comme prévu, à 13h30, tous les chauffeurs devraient réintégrer leur poste.«On attend la signature pour arrêter la grève», reste prudent Stéphane Trainaud, le délégué du personnel. Et même après la signature, «on restera vigilant», préviennent les chauffeurs. «On fera attention aux notes qu’il obtiendra ». Et tous de rappeler que si la procédure administrative oblige à passer par le statut de stagiaire, «Pascal [Berteau]a déjà fait cinq ans et deux mois de stage».

Pour le quinquagénaire, même stagiaire, cette signature va changer la vie. «Je vais avoir droit aux mêmes congés que tous mes collègues. » Il va aussi gagner un peu plus que les 1.100 euros qu’il touchait jusqu’à présent. «Surtout, je vais retrouver mes droits sociaux et être reconnu dans mon travail. J’ai assez donné, je mérite d’être traité comme tout le monde».

Deux déchetteries fermées hier

«Fermée pour raison exceptionnelle» pouvait-on lire hier après midi sur la barrière baissée de la déchetterie de Soyaux. Idem à celle de Fléac, depuis lundi. Les voitures et camionnettes débarquent quand même en nombre, chargées à bloc, et font demi-tour. Le gardien du lieu renvoie vers l’Isle d’Espagnac ou à La Couronne.

Raison de cette double fermeture: la grève des neuf chauffeurs titulaires, en cours depuis une semaine pour soutenir Pascal Berteau. Seuls deux agents en CDD continuent le travail, ce qui ne suffit pas pour vider les bennes des quatre sites, qui débordent. Privée de chauffeurs, l’agglomération a donc décidé de réduire le service en fermant une première déchetterie dès lundi, puis une deuxième hier.

Une réponse à “GrandAngoulême : Embauche en vue pour l’employé aux 62 CDD

  1. J’aime lire les blogs sur Employe. Le votre est genial. Je l’ajouterai à mes favoris. Merci ! Julia.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s