Archives quotidiennes : 03/05/2012

Troisième série de photos du 1er Mai à travers le monde

Troisième série de photos des manifestation du 1er Mai 2012 à travers le monde (voir aussi la première série de photos, la deuxième série, le 1er Mai à Besançon, Lyon, Caen, Sandandaj, Chicago, Souleimaniye, Nazareth et Genève et des vidéos du 1er Mai en Allemagne et à Béjaïa).

Ahmadabad (Inde)

Aspropyrgos (Grèce)

Lire la suite

Faurecia : Salaire de notre PDG: 3.856 €… PAR JOUR !

CGT Faurecia Beaulieu Structures, 3 mai 2012 :

Vous n’y croyez pas ? Ce chiffre, ainsi que ceux que vous trouverez ci-après, ne sont pas sortis de l’imagination de la CGT, ils figurent dans le document de référence Faurecia 2011 *

En 2011, le groupe Faurecia a versé à M. Yann Delabrière une rémunération de 1 407 586,68 €

Pour 365 jours dans l’année, cela fait au total 3 856 € par jour, samedis et dimanches compris !

Sans compter les avantages en nature (la mise à disposition d’une voiture et, pour ses besoins professionnels, d’un chauffeur) et l’attribution gratuite et non négligeable d’actions*

Lire la suite

Deuxième jour de grève à l’usine Toyoto d’Ancenis

Ouest-France, 3 mai 2012 :

Deuxième jour de grève, ce jeudi, à l’usine Toyota. D’après Force Ouvrière, entre 115 et 120 personnes ont cessé le travail, sur les 390 salariés que compte le site. Les grévistes demandent notamment le versement d’une prime de 500 euros pour tous les salariés. «Pour l’heure, la direction propose 250 euros, c’est insuffisant», estime Force Ouvrière. Les grévistes souhaitent aussi une vingtaine d’embauches en CDI. Du côté de la direction, on souligne qu’une rencontre a eu lieu aujourd’hui et que «des propositions sont à l’étude» en vue d’une nouvelle entrevue ce vendredi.

Bolivie: appel à la grève des chauffeurs des transports publics

LA PAZ , 02 mai 2012 (AFP) –

Les chauffeurs des transports en commun boliviens ont lancé un appel à une grève de 48 heures la semaine prochaine pour demander un ajustement des tarifs et protester contre une loi visant à réglementer leur travail dans les rues de La Paz, a annoncé mercredi un syndicat.

La grève est prévue les 7 et 8 mai pour « soutenir la Fédération de La Paz » alors que « le maire veut imposer une loi qui n’a pas été discutée avec le secteur » concerné, a déclaré le responsable de la Confédération des chauffeurs de Bolivie, Franklin Duran.

Le syndicaliste a expliqué en outre sa décision par le fait que le président Evo Morales avait annoncé mardi à l’occasion de la Fête du Travail une augmentation des salaires (de 8%) qui doit, selon lui, se répercuter sur les tarifs, « en relation avec le coût actuel de la vie ».

Lire la suite

Allemagne : Grèves dans la métallurgie, c’est parti !

Après des premiers débrayages dans la nuit du 29 avril comme à l’usine Continental Teves à Gifhorn ou chez TDK de Munich, les ouvriers de la métallurgie d’Allemagne se sont lancés  dès le 2 mai dans une série de grèves et de débayages d’avertissement pour défendre leurs revendications comme une hausse de salaire de 6,5%, l’égalité de traitement entre salariés embauchés et intérimaires et l’embauche des apprentis. Ainsi à Kassel, dans la Hesse, 750 travailleurs de l’usine Daimler ont cessé le travail pendant deux heures ce 2 mai.

Ouvriers en grève à l’usine Daimler de Kassel (2 mai)

A Mannheim, dans le Bade-Wurtemberg, on a aussi fait grève chez Daimler (Mercedes) le 2 mai. Ce sont 4.500 ouvriers qui ont cessé le travail et qui se sont regroupé pour un rassemblement.

Grévistes de l’usine Daimler de Mannheim

Lire la suite

Manifestation du 1er mai à Caen: photos et video

A Caen, les travailleuses et travailleurs se sont fortement mobilisé(e)s à l’occasion du 1er mai. Près de 6000 manifestants ont battu le pavé, après un rassemblement traditionnel, place  Saint Pierre à Caen.

Lire la suite

GrandAngoulême : Embauche en vue pour l’employé aux 62 CDD

Une belle leçon de solidarité ouvrière face au mépris des patrons à l’encontre des travailleurs précaires, et un exemple à suivre : la lutte paie !

La Charente Libre, 3 mai 2012 :

«Tant qu’on n’a pas signé, on reste prudent». Pour Stéphane Trainaud, le délégué du personnel de l’agglo, l’heure n’est pas encore au triomphe. Mais le pot de terre pourrait bien avoir remporté une victoire contre le pot de fer. A midi, aujourd’hui, Pascal Berteau est attendu dans le bureau du président de GrandAngoulême, Philippe Lavaud, pour signer son contrat. «Comme tous les agents territoriaux, il aura d’abord le statut de stagiaire. Si ce stage est validé, il deviendra titulaire ».

Une information qui n’a pas été confirmée officiellement hier par l’agglo. Les premiers mots de Pascal Berteau sont allés à ses collègues. «Je voudrais les remercier de leur solidarité. » Ils n’étaient que neuf à faire grève mais ils ont tenu jusqu’au bout, commeils l’avaient promis. «Le fait que les déchetteries commençaient à déborder (lire ci-dessous) a joué en notre faveur ».

La menace de s’inviter hier soir à la soirée PS de Saint-Saturnin a dû aussi peser dans le dénouement du conflit. Toujours est-il qu’en fin d’aprèsmidi, Didier Louis a rencontré une représentante du personnel. «Il n’a pas voulu nous recevoir nous», s’étonne Stéphane Trainaud. Le vice-président, qui avançait pourtant de nombreux arguments pour la non reconduite de l’emploi de Pascal Berteau, et qui affichait la semaine dernière une grande détermination à ne pas céder, a fini par faire machine arrière.

Lire la suite