Débrayage à l’usine TDK de Munich

Le 29 avril s’est terminée la période de “paix obligatoire” (qui interdit les grèves) pour les négociations salariales de 2012 dans la métallurgie. Comme leurs camarades de l’usine Continental Teves à Gifhorn, les ouvriers de TDK de Munich ont débrayé à minuit pile pour défendre leurs revendications : hausse des salaires de 6,5%, embauche des apprentis et l’égalité de traitement entre ouvriers embauchés et intérimaires. Un premier coup de semonce avant que dès le 2 mai commence une première série de grèves d’avertissement, en particulier dans l’automobile.

Publicités

Une réponse à “Débrayage à l’usine TDK de Munich

  1. Pingback: Allemagne : Grèves dans la métallurgie, c’est parti ! | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s