Archives quotidiennes : 29/04/2012

Quelques notes sur la résistance ouvrière au nazisme

Quelques notes sur la résistance ouvrière au nazisme de 1933 à 1945 à l’occasion du 29 avril, Journée des Déportés.

On a tendance à voir dans l’Allemagne de 1933 à 1945 un pays entièrement nazifié, oubliant que le national-socialisme était une réponse de la bourgeoisie à la fois à la crise du capitalisme et à la combativité de la classe ouvrière. C’est d’abord contre le mouvement ouvrier allemand que s’est dirigée la violence terroriste de l’Etat nazi. Ainsi, de 1933 à 1939, 225.000 personnes sont condamnées pour motifs politiques à des peines de prison plus ou moins longues et un million d’Allemands et d’Allemandes sont envoyés en camp de concentration pour raisons politiques. De 1933 à 1945, 32.500 anti-fascistes allemands sont condamnées à mort et exécutées pour motifs politiques et on estime à 1.359 le nombre de personnes sont assassinées par des agents du régime nazi entre le 30 janvier 1933 et le printemps 1936.

Le texte suivant est loin d’être une étude exhaustive de la résistance au nazisme dans la classe ouvrière allemande mais ne cherche qu’à montrer quelques exemples de cette lutte.

Lire la suite

Sanandaj : Pression à l’encontre de militants ouvriers

Selon des informations récentes provenant de Sanandaj (Province du Kurdistan), des brutes du régime islamique ont pris contact avec des militants ouvriers de la villes et les ont intimidés alors que s’approche le 1er Mai. Dans de nombreux cas, des travailleurs ont été contraints par les forces de répression de signer un papier déclarant qu’ils ne participeraient pas aux activités du 1er Mai. Ces actes d’intimidation montrent que ce sont en fait les agents du régime qui craignent les protestations de la classe ouvrière.

Grève d’avertissement à l’usine Continental de Gifhorn

Le 29 avril s’est terminée la période de « paix obligatoire » (qui interdit les grèves) pour les négociations salariales de 2012 dans la métallurgie. A l’usine Continental Teves à Gifhorn, les ouvriers ont débrayé à minuit pile pour défendre leurs revendications : hausse des salaires de 6,5%, embauche des apprentis et l’égalité de traitement entre ouvriers embauchés et intérimaires.

Grève des enseignants contre les suppressions de postes en Martinique

Le 27 avril 2012, plusieurs centaines d’enseignants ont manifesté contre les suppressions de postes en Martinique.

Allemagne : IG Metall lance son mouvement de grève

Les Echos, 29 avril 2012 :

Le puissant syndicat allemand IG Metall a lancé une vague de débrayages dans l’industrie à travers tout le pays, pour obtenir des hausses de salaire conformes à ses attentes.

Ouvriers en grève à l'usine Osram de Berlin

Selon le syndicat allemand IG Metall, plus de 2.500 employés du secteur travaillant dans cinq régions ont cessé de travailler, dans la nuit de samedi à dimanche, pour réclamer une augmentation de 6,5% de leur salaire. Le syndicat a qualifié les 3% sur 14 mois, proposés par le patronat de « provocation ». « Nous demandons une offre qui prenne les salariés et leur travail au sérieux », a déclaré dans un communiqué le patron du puissant syndicat, Berthold Huber.

Lire la suite

Algérie : Les précaires du secteur public menacent de boycotter les élections

AFP, 29 avril 2012 :

Quelque 200 jeunes, représentants d’un Comité national des Travailleurs en pré-emploi du secteur public, ont menacé dimanche lors d’une manifestation à Alger de boycotter les élections législatives du 10 mai faute de contrats permanents, a constaté une journaliste de l’AFP.

Ces jeunes, qui affirment représenter 600.000 jeunes en pré-emploi dans le pays, protestent également contre l’arrestation, l’inculpation et le réquisitoire de trois ans d’emprisonnement réclamés par un juge le 26 avril contre Abdelkader Kherba, un jeune chômeur militant des droits de l’Homme.

Abdelkader Kherba est en grève de la faim depuis le 18 avril, ont-ils rappelé dans un communiqué distribué à la presse.

Lire la suite

Israël : Premières manifestations pour le 1er Mai

Le 1er Mai n’étant pas un jour férié en Israël, c’est samedi 28 avril qu’ont eu lieu les premières manifestations prévues en Israël autour de ce 1er Mai 2012.

Dans la matinée, c’est à Nazareth que les drapeaux rouges ont flotté (voir des images) :

En fin d’après-midi, une manifestation a été organisée dans les rues de Haïfa :

D’autres manifestations et rassemblements auront lieu dans les jours qui viennent, comme en Galilée ou à Beer Sheva, pour finir par une manifestation le 1er Mai à Tel Aviv.

Un 1er mai aux couleurs du printemps et du réveil ouvrier dans les Balkans

Article publié dans « Communisme-Ouvrier » n°20, numéro spécial 1er Mai :

Des manifestations et des affrontements au mois de janvier en Roumanie qui sont allés jusqu’à renverser le pouvoir en place, des milliers de travailleurs protestant contre le gouvernement à Zagreb et à Split (Croatie) au mois de février, 15000 personnes dans les rues de Podgorica (Monténégro) contre l’austérité le 18 mars, plusieurs milliers de personnes devant les bureaux de gouvernement serbe à Belgrade (Serbie) malgré une forte répression policière le 17 avril, 120 000 personnes battant le pavé à Ljubljana (Slovénie) le 18 avril contre les nouvelles mesures d’austérité, la Grèce où une quantité innombrable de manifestations et d’actions sont constatées chaque jour depuis plusieurs mois…

Une grande victoire pour les mineurs bulgares cette année après une grève générale de deux semaines, les grèves dans l’éducation du mois de mars et celles annoncées pour les semaines à venir dans le reste de la fonction publique en Bosnie et Herzégovine, la grève générale des employés de l’éducation et ensuite de la santé et du social en Serbie alors que la Croatie et la Macédoine sont secouées par des ouvriers mécontents allant, pour certains, jusqu’à la grève de la faim, des services et des entreprises occupés par des travailleurs en Grèce…

Lire la suite

Espagne : manifestations contre les coupes budgétaires dans la santé et l’éducation

Le Monde, 29 avril 2012 :

Comme une réponse au plan d’austérité drastique adopté par le gouvernement espagnol, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté sous la pluie, dimanche 29 avril, dans une cinquantaine de villes pour protester contre les coupes budgétaires dans les secteurs de l’éducation et de la santé.

Manifestation à Madrid

Les manifestations étaient organisées par une « plateforme sociale de défense de l’Etat providence et des services publics », qu’ont rejoint les deux principaux syndicats espagnols, CCOO et UGT. A Madrid, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé, selon les journalistes sur place, 40 000 selon les syndicats. A Barcelone, environ 700 manifestants se sont rassemblés selon la police, 4 000 selon les syndicats.

Lire la suite

Béjaïa : le front social s’allume

El Watan, 29 avril 2012 :

Employés du pré-emploi et du filet social, travailleurs de l’éducation, du primaire et du moyen, chefs d’établissement et censeurs, personnel de la direction de la formation professionnelle, sont sortis dans la rue.

Plusieurs secteurs d’activités ont été secoués, jour pour jour, au cours de la semaine qui vient de s’écouler, par des vagues de protestation. La première émane des «perpétués» du pré-emploi et du filet social. Ceux-ci sont encore revenus à la charge en organisant lundi matin un sit in devant le siège de la wilaya. Regroupés au sein du Snapap, ils réitèrent leur principale revendication qui est l’intégration pure et simple dans le statut du corps employeur, aux mêmes avantages salariaux que les autres employés. Ils réclament en outre un payement avec effet rétroactif au poste de qualification, et que soient comptabilisées les années de pré-emploi dans le calcul de la retraite. Pour Fodil, licencié en communication et relations publiques, «c’est du bricolage qui ne connaît pas de fin» comme politique de l’emploi, battant en brèche «les promesses qui ne manquent pas» mais qui en fait «ne survivent pas» aux campagnes électorales.

Lire la suite