Niger : Grève dans une filiale du groupe AREVA

APA, 25 avril 2012 :

Le personnel de la mine d’uranium d’Imouraren, une filiale du groupe AREVA au Niger, a entamé ce mercredi une grève de cinq jours pour protester contre les ‘’mauvaises conditions sociales’’ au sein de cette société, censée exploiter la plus importante mine d’uranium en Afrique à l’horizon 2014, a appris APA de sources syndicales.

 »Notre mouvement commence aujourd’hui et se poursuit pour cinq jours (…) malgré notre prédisposition à négocier, AREVA n’a rien voulu. Nous dénonçons le calendrier de travail qui nous maintient au moins 12 heures par jours et tous les jours de la semaine’’, a indiqué au téléphone Ousseini Mohamed, un porte-parole des travailleurs d’Imouraren.

Cette grève concerne surtout les ouvriers qui travaillent sur la mine d’Imouraren, au nord du Niger, a-t-il précisé, ajoutant que ‘’si nos revendications ne sont pas prises en compte d’autres grèves vont intervenir’’.

Les travailleurs veulent également être alignés sur ‘’un plan de carrière juste, avec des rémunérations justes’’, à l’instar du traitement social accordé aux autres agents des deux filiales d’AREVA au Niger, à savoir la COMINAK et la SOMAIR.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s