Archives quotidiennes : 21/04/2012

Turquie : 212 travailleurs tués depuis le début de l’année 2012

Le site Alinteri.net rapporte qu’au 15 avril 2012, on comptait déjà 212 ouvriers tués dans des accidents de travail depuis le début de l’année en Turquie, tués dans des chantiers ou des ateliers à cause de la cupidité des capitalistes et du mépris pour les droits et la sécurité des travailleurs.

Au 15 avril, on comptait déjà 49 ouvriers tués dans des accidents de travail depuis le début du mois.
En mars, 59 ouvriers sont morts dans des accidents de travail.
En février, 42 ouvriers sont morts dans des accidents de travail.
En janvier, 62 ouvriers sont morts dans des accidents de travail.
En tout, 212 ouvriers ont été tués depuis le début de l’année 2012.

A bas l’esclavage salarié et l’exploitation capitaliste !

Publicités

Hausse des salaires au Venezuela ?

L’annonce par Chavez d’une hausse de 32,5 % des salaires au 1er Mai 2012 a été mise en avant comme une preuve du « caractère social » de l’Etat bourgeois au Venezuela. Or, nos camarades qui animent le site La clase info, démontrent que cette hausse « généreuse » ne correspond qu’au niveau de l’inflation et les travailleurs continueront, sans réel pouvoir d’en bas, à être payés avec un papier-monnaie qui se déprécie de plus en plus rapidement.

Montée des luttes ouvrières en Russie

Selon les informations publiées par le site Avtonom le 21 avril, le nombre de protestations ouvrières en Russie est le plus haut pour ce premier trimestre 2012 de ces cinq dernières années. En effet, selon les chiffres du Centre des droits sociaux du travail, il y a eu entre janvier et mars 2012, 61 actions de protestations ouvrières dont 23 grèves en Russie. Pour comparer, on comptait ces dernières années pour la même période 11 protestations ouvrières en 2008, 27 en 2009, 22 en 2010 et 53 en 2011.

Appel pour le 1er Mai à Lausanne

Union Syndicale Vaudoise :

ENSEMBLE, A LA CONQUÊTE DE NOS DROITS SYNDICAUX !

Manifestation du 1er mai 2012
17H00 – Place de la Riponne, Lausanne

En 2011 et en ce début d’année 2012, on assiste à une attaque en règle contre les droits syndicaux dans notre canton.

Chez Edipresse, une représentante des salariés à la commission du personnel a été licenciée pour « raisons économiques ».

Chez M+S Reliure à Yvonand, une personne de confiance du syndicat Syndicom a été licenciée pour avoir voulu améliorer les conditions de travail déplorables au sein de l’entreprise.

Lire la suite

Vieilles méthodes puantes de l’extrême-droite raciste

Un article de Ouest-France, 10 avril 2012, sur les vieilles méthodes puantes de l’extrême-droite raciste :

A force d’appeler « populistes » toutes les formations politiques qui, en Europe, flirtent avec l’extrême droite, on finirait par penser que leur semblant de modernité prévaut sur leur (bas) fonds de commerce. La crise est pourtant en train de faire tomber les masques, avec une radicalisation manifeste du discours raciste. Comme en témoignent les sites nés aux Pays-Bas et à présent (aujourd’hui à l’initiative du Vlaams Belang) en Belgique pour inviter la population à la délation contre les immigrés illégaux. Sous le regard bien indulgent des formations conservatrices, pressées sur leur flanc droit. Et en dépit du droit et des valeurs fondantes de nos démocraties.

Ce sont les Pays-Bas qui ont ouvert le ban. Le 8 février dernier, le PVV, le Parti pour la liberté de Geert Wilders qui soutient l’actuel gouvernement de Mark Rutte, a mis en ligne un site sur lequel les citoyens peuvent signaler les « nuisances » soit disant provoquées par les ressortissants d’Europe de l’Est. Roumains, Bulgares, Polonais sont particulièrement visés. Quant aux prétextes invoqués, ils concernent le logement et la concurrence sur le marché du travail. On avait beaucoup glosé sur le fameux plombier polonais lors du référendum de 2005. La Constitution n’a pas été adoptée, mais le vice, lui, est tenace.

Lire la suite

Grève des enseignants à Madagascar

L’Express de Madagascar, 21 avril 2012 :

Les enseignants fonctionnaires ont démontré leur force, hier, en défilant devant
le ministère de l’Éducation nationale. Leur ministre a avoué avoir tout fait.

Le ministre de l’Éducation nationale, Régis Manoro, renvoie actuellement la responsabilité au ministère des Finances et du budget ainsi qu’aux politiciens pour résoudre la grève des enseignants fonctionnaires. A l’entendre, hier, durant la journée nationale de reboisement dans le fokontany d’Andranovelona, commune rurale de Fihaonana, le ministère a proposé tous les scénarios pour dénouer cette grève.

Lire la suite

Lutte des travailleurs de Monts Jura pour les salaires

L’Est Républicain, 21 avril 2012 :

TROIS VENDREDIS de grève successifs n’ont pas eu raison de la résistance des employés de Monts Jura Autocars, qui envisagent de remettre ça bientôt pour faire plier leur direction. Le mouvement, qui s’est désormais étendu à toute la Franche-Comté, avec « 100 % de grévistes dans le Jura à Dole et Lons-le-Saunier, 80 % à Besançon et Montbéliard, un peu moins à Vesoul et Pontarlier et environ 30 % au Russey », selon les syndicalistes, est reporté à « après les vacances ».
« On envisage des actions plus dures… »

Le transport scolaire est en effet un des gros pans de l’activité des Monts Jura. Jeudi après-midi, une nouvelle rencontre entre direction et représentants du personnel n’a, de nouveau, pas abouti. Aux employés, qui réclament 2,5 % d’augmentation, il est proposé 1 %. Mais, surtout, « on souhaite une meilleure organisation des conditions de travail » souligne avec insistance Pascal Faivre-Picon, le délégué CGT.

Lire la suite