SPIE : Crever ou lutter

Le Républicain Lorrain, 20 avril 2012 :

Crever ou lutter : avec l’énergie du désespoir, les salariés du sous-traitant SPIE ont fait le choix de maintenir la pression (et le piquet de grève) aux portes de la centrale nucléaire de Cattenom.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s