Archives quotidiennes : 19/04/2012

Les ouvriers de SPIE continuent leur lutte

Le Figaro, 19 avril 2012 :

Des salariés de l’entreprise SPIE DEN, sous-traitant dans le nucléaire, sont en grève depuis plusieurs jours, leur mouvement affectant notamment les centrales de Cattenom (Moselle) et de Fessenheim (Haut-Rhin), ont annoncé aujourd’hui des responsables CGT.

Ils réclament une amélioration de leurs conditions de travail, « des augmentations de salaires et que l’ancienneté soit reconnue pour les prestataires qui travaillent pour EDF », a expliqué à l’AFP Moustapha El Basri, délégué CGT à Fessenheim.

Selon le syndicat, le mouvement qui touche quelque 90 salariés à Cattenom et une vingtaine à Fessenheim depuis lundi, commence à s’étendre à la centrale de Bugey, dans l’Ain. Les salariés de Cruas, en Ardèche, « réfléchissent » également à l’éventualité de joindre à la grève, tandis que ceux de Centraco (Gard) « sont solidaires mais ne peuvent pas se mettre en grève parce qu’il n’y a pas d’activité sur le site ».

Lire la suite

Publicités

Une semaine de grève chez Draka-Prysmian

L’Avenir de l’Artois, 19 avril 2012 :

Depuis le 10 avril, 22 h, les employés de Draka-Prysmian ont entamé un piquet de grève à l’entrée de l’entreprise et la manifestation n’en finit pas.

Et le mouvement de grève que connaît le site douvrinois, installé sur la zone industrielle Artois-Flandres, connaît un écho du côté de Calais, où l’entreprise a installé une seconde usine.

Les syndicats ont lancé un appel à la grève suite à des accords salariaux qui ne convenaient pas à la majorité des employés. « Comme chaque année, des négociations autour de l’augmentation des salaires se sont déroulées en mars, explique Jean-Michel Legros, délégué CGT. Les trois syndicats, CFDT (pour Calais uniquement), CGT et CFTC ont réclamé une augmentation de 4 %. L’entreprise a finalement proposé une augmentation générale de 1.6 % et une prime individuelle de 0,6 % pour les plus méritants. »

Lire la suite

Elengy : Les terminaux méthaniers toujours en grève

Reuters, 19 avril 2012 :

La grève se poursuit dans les trois terminaux méthaniers français, où les salariés bloquent depuis mardi les installations pour obtenir une meilleure répartition des bénéfices réalisés par la maison-mère GDF Suez.

Une rencontre doit avoir lieu jeudi après-midi entre les syndicats et la direction nationale d’Elengy, filiale de GDF Suez dont les terminaux produisent plus de 30% du gaz consommé en France, ont dit à Reuters Elengy et les syndicats.

GDF Suez n’a pas souhaité commenter cette information.

Lire la suite

Montbard-Châtillon : Grève du personnel de l’hôpital

Le Bien Public, 19 avril 2012 :

Un arrêt de travail a eu lieu ce jeudi à l’appel de la CGT sur les deux sites du centre hospitalier Châtillon-Montbard (21). De 14 à 16 heures, cette grève a rassemblé une cinquantaine de personnes dans le hall de l’hôpital de Châtillon et un peu plus devant l’entrée de l’hôpital de Montbard. En cause, les grévistes se plaignent d’un manque de moyens dans les différents services. « Les équipes de soin ont été réduites au minimum, surtout en Ehpad, les balances horaires explosent, la pression sur le personnel est permanente », mentionne un communiqué.

De son côté, Bernard Rouault, directeur du CHI Montbard-Châtillon, affirme avoir rencontré une partie des grévistes en début de semaine. « Un terrain d’entente a été trouvé, a-t-il affirmé. Et les garanties vont suivre. »

Gatineau : 161 étudiants arrêtés

Info 07, 18 avril 2012 :

L’escouade anti-émeute a été appelée en renfort ce matin lors d’une manifestation qui a débuté à l’UQO pour se conclure sur la promenade du Lac-des-Fées, dans le secteur de Hull. Au total, plus de 150 personnes ont été arrêtées pour entrave. Après un siège de plus de quatre heures, le retour au calme s’est fait vers 14h15.

Après un siège de plus de quatre heures, le retour au calme s’est fait vers 14h15. Les manifestants arrêtés pour entrave à la circulation ont été emmenés au poste à bord d’autobus de la Société de transport de l’Outaouais (STO) nolisés à cette fin. Une fois sur place, ils ont été identifiés formellement. Parmi les personnes arrêtées figurait l’activiste et candidat de Québec Solidaire dans la circonscription de Hull, Bill Clennett.

Lire la suite

Lutte pour les salaires chez Saica Pack

Ouest-France, 19 avril 2012 :

Jusqu’à hier soir encore, la négociation sur les salaires était bloquée à la Saica Pack. Comme dans sept autres sites français du groupe, un mouvement de grève est en cours depuis le 5 avril à la cartonnerie de Bernos-Beaulac (ex-Sapso), où travaillent 146 personnes. Lancé par les syndicats Force ouvrière et Filpac-CGT, il se traduit au quotidien par un arrêt de travail de deux heures. Selon les syndicats, ce mouvement est suivi par 90 % des équipes de production.
Salaires et inflation

L’an passé, la négociation salariale avait débouché sur une augmentation générale de 1,8 %. « Depuis 2005, nous sommes toujours parvenus à un accord. Il n’y avait pas eu de blocage depuis », observe Jean-Pierre Martinez, délégué CGT chez Saica Pack, en poste à Bernos-Beaulac.

Les organisations syndicales ont basé leurs revendications sur l’indice Insee de la hausse des prix. L’inflation se montant à 2,5 % en 2011, FO et la Filpac-CGT demandaient un « rattrapage de 0,7 % » et « la garantie d’avoir, au minimum pour 2012, le niveau de la hausse des prix avec une clause de revoyure en fin d’année ». Sur les trois premiers mois de l’année, l’inflation est de 1,6 %.

Lire la suite

Slovénie : les fonctionnaires en grève contre l’austérité

Les Echos, 19 avril 2012 :

Les fonctionnaires slovènes ont débuté hier une grève pour protester contre les mesures d’austérité annoncées par le gouvernement de centre-droit portant sur des baisses de salaires et des allocations dans le domaine de la santé. L’éducation est le secteur le plus touché par les mesures. Le gouvernement envisage de supprimer 1.500 postes d’enseignants, la moitié provenant de départs à la retraite. Les syndicats de policiers ont annoncé de leur côté vouloir poursuivre le mouvement jusqu’à ce qu’ils obtiennent la garantie que leurs salaires ne seront pas diminués.

Le Premier ministre conservateur Janez Jansa a expliqué dans un entretien à la télévision publique que les mesures d’austérité doivent être mises en place, « même si le mouvement de grève dure un mois ». «Certaines personnes semblent vivre sur la Lune », a-t-il dit.