Les facteurs châtelleraudais sont en colère

La Nouvelle République, 13 avril 2012 :

Châtellerault (Vienne) : Hier, les facteurs châtelleraudais, en grève depuis mardi, ont manifesté dans les rues du centre-ville. Une délégation a été reçue par le maire.

Hier matin, vers 10 heures, une dizaine de voitures sont entrées boulevard Blossac, à Châtellerault, klaxons hurlants, bannières syndicalistes aux fenêtres. Les facteurs du centre de distribution du courrier, en grève depuis mardi, manifestait leur colère dans le centre-ville. Fini le piquet devant leur établissement, implanté dans la zone Sanital. Ils voulaient le soutien de la population. C’est à pied, en cortège, que les 32 manifestants ont rejoint la mairie en scandant « Des facteurs, pas des chômeurs ! ». Jean-Pierre Abelin, le maire, a reçu une délégation de cinq personnes. « Je les ai écoutées, commentait celui-ci. Je vais appeler leur direction, transmettre leurs doléances. Peut-être existe-t-il une marge de manœuvre. Dans ce cas, quelques aménagements pourraient être possibles ». C’est avec la promesse de cet appel que les grévistes ont quitté l’hôtel de ville.

Réorganisation en mai

Les facteurs sont « remontés ». Au mois de mai, une réorganisation du centre postal prévoit la suppression de six tournées. « C’est la 4e réorganisation depuis 2006, explique Claude Poiraton. A chaque fois nos tournées s’allongent » A chaque fois, il faut apprendre de nouveaux parcours. « C’est toujours plus de stress, plus de fatigue, commente Sophie Savatier. Nous n’avons plus le temps du contact avec les gens ». Les facteurs en ont assez. « Des parcours toujours plus longs nous obligent à des heures supplémentaires et elles ne nous sont pas payées, remarque Jérôme Monnet, représentant de la CGT. Et surtout, toutes ces réorganisations brident les embauches. Il y a longtemps qu’il n’y en a plus ». Les grévistes ont souligné une dégradation de leurs conditions de travail. « Ça va devenir ingérable sur le terrain, annonce Laurence Létard. Cette réorganisation est inapplicable. Les casiers de tri ne sont même pas adaptés ». Le cortège s’est ensuite dirigé vers la poste de Blossac. Les factrices ont osé quelques pas de danse au son de la guitare et du tam-tam de leurs collègues masculins. Avant de retourner dans la zone Sanital, les grévistes ont parcouru le centre-ville en faisant la quête. Quelques Châtelleraudais se sont délesté d’un peu de monnaie.

Les négociations entre les grévistes et leur direction ont repris hier après-midi. Jugées « en bonne voie » par la direction, elles ne satisfont pas les facteurs. Elles reprendront aujourd’hui. La grève est reconduite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s