Algérie : Grève très suivie dans l’éducation

La Dépêche de Kabylie, 11 avril 2012 :

Le mouvement de grève illimitée entamée hier par le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest) a été largement suivi dans les différentes wilayas du pays.

Selon les initiateurs de cette action de protestation, les professeurs de l’enseignement secondaire et technique ont été très nombreux en ce premier jour de ce débrayage, à répondre au mot d’ordre d’une grève illimitée, lancée par leur base. Le mot d’ordre de la grève a été massivement suivi et continue, nonobstant les nouvelles annonces du premier responsable du secteur, faites à la veille du jour « j », lors de sa rencontre avec les syndicats autonomes, dans les quelles il rassure que la mouture finale du statut particulier a été remise lundi dernier au Premier ministre.

Une annonce qui n’a rien changé, puisque les professeurs de l’enseignement secondaire et technique ont maintenu leur grève illimitée. Selon le chargé de communication et de l’Information du Cnapest, le taux de participation à ce débrayage a atteint 90%, au niveau national. Ce taux varie d’une wilaya à une autre. Il a atteint 95% dans les wilayas de Blida et Batna, 90% à Boumerdes, 85% dans les wilayas de Tizi-Ouzou et Jijel. Ce taux est estimé également à 90% à Alger Ouest, 80% à Alger Est, 65% à Alger centre, 88% à Béjaia, et 83% à Bouira.

Hier, la majorité des établissements scolaires ont été paralysés au niveau national. Selon le coordinateur de wilaya de Bouira, Zoubir Messaoudi, le taux de suivi de la grève, à l’échelle de la wilaya pour la journée d’hier, était de 82,59%. Ainsi, et selon ce syndicaliste, le mot d’ordre de la grève a été suivi dans 41 lycées sur les 44 que compte la wilaya. Dans les lycées de Guerrouma, Dechmia et Mesdour, en revanche, il n’y a pas eu de débrayage.

A Boumerdes, la grève n’a épargné, comme à l’accoutumée, que deux lycées, situés l’un à Labâatache et l’autre à Khemis El Khechna, où les enseignants ne sont pas affiliés pour la plupart. A Tizi-Ouzou, la direction du secteur a été envahie, dés la matinée par plusieurs centaines les protestataires. Si les employés des corps communs qui ont observé un sit-in sur place, les professeurs de l’enseignement secondaire et technique eux ont marché vers le siège de la wilaya. Le département de Boubekeur Benbouzid a, durant le premier jour de ce mouvement de grève, réagit. La tutelle a réunit le Cnapest pour lui proposé de geler son action de protestation étant donner que les négociations autour du statut particulier des travailleurs de l’éducation nationale, se poursuivent. Une chose que le Cnapest a catégoriquement rejetée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s