Protestation en Ukraine pour la défense du droit à l’IVG

Le Point, 10 avril 2012 :

Plusieurs militantes du groupe féministe ukrainien Femen ont protesté seins nus mardi dans une cathédrale à Kiev contre une proposition de loi prévoyant d’interdire les interruptions volontaires de grossesse (IVG) en Ukraine. Les jeunes femmes à moitié nues sont montées dans le clocher de la cathédrale Sainte-Sophie pour y faire sonner les cloches et ont déployé une banderole noire sur laquelle il était écrit « Stop ».

Les militantes ont dénoncé un « complot criminel de l’Église et de l’État ». L’une des jeunes femmes exhibait une pancarte sur laquelle figuraient les mots allemands « Kinder, Küche, Kirche » (« Enfants, Cuisine, Église ») ou les « trois K » qui correspondent à une représentation des valeurs traditionnelles dévolues aux femmes en Allemagne. En bannissant l’IVG, l’Ukraine, une ancienne république soviétique, devrait aussi « qualifier la masturbation masculine de génocide des futures générations », a lancé dans un communiqué Femen, qui proteste régulièrement contre la prostitution ou le tourisme sexuel en Ukraine et ailleurs dans le monde.

À la suite d’un appel lancé en mars par plusieurs confessions chrétiennes, un député de l’opposition, Andri Chkil, a préparé une proposition de loi interdisant les IVG, sauf dans certains cas, notamment lorsque la grossesse met en danger la vie de la mère, afin d’améliorer la situation démographique dans ce pays dont la population est tombée de 52 millions à 46 millions d’habitants ces 12 dernières années. « Un million de couples en Ukraine sont stériles, dont 868 000 en raison de la stérilité féminine due dans 80 % des cas à l’IVG », a affirmé Andri Chkil dans une note d’analyse accompagnant la proposition de loi, qui n’a pas encore été examinée par les députés.

La législation actuelle autorise les IVG jusqu’à la 12e semaine de grossesse, et, dans certains cas, jusqu’à la 22e semaine. Le nombre des avortements, qui atteignait un million par an dans les années 1990 ayant suivi le démembrement de l’URSS, a chuté à 156 000 en 2011, selon le ministère de la Santé.

Vidéos de l’action de Femen :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s