Carcassonne : Fin de la grève à la Polyclinique Montréal

L’Indépendant, 5 avril 2012 :

La journée a été particulièrement éprouvante pour les salariés de la clinique Montréal, hier encore. Au terme de deux jours de grève et d’âpres discussions avec la direction, ils ont finalement décidé, vers 21 h, de reprendre le travail.

Depuis lundi soir à minuit, le personnel avait cessé le travail et rejeté les propositions de la direction sur les négociations salariales. « Sur les 24 cliniques du groupe Medi Partenaires, nous sommes les salariés les moins payés pour le même travail », dénonçait le personnel.

Le dialogue renoué hier

Lundi soir, la direction proposait une augmentation mensuelle de 70 € nets pour les infirmières, 46 € nets pour les aides-soignantes et 34 € nets pour les autres catégories. « Mais pas d’un coup, précise un représentant du personnel. La moitié cette année et l’autre l’an prochain ».

Une grande majorité du personnel a donc décidé de se mettre en grève. Après une forte journée de mobilisation mardi (voir notre édition d’hier), la grève avait été reconduite hier. Tout au long de la journée au rond-point de la clinique, les grévistes ont mobilisé les automobilistes, qui se sont montrés très favorables au mouvement.

A 14 h 30, les représentants du personnel ont repris les négociations. Jean-René Legendre, le directeur des ressources humaines du groupe spécialement venu de Paris, a accepté de rouvrir le dialogue.

Propositions acceptées et grève suspendue : Le verdict est tombé à 20 h.

« La direction nous propose une augmentation mensuelle de 102 € nets pour les infirmières, de 74 € pour les aides-soignantes et de 57 € pour les autres catégories, ont annoncé les représentants du personnel. En deux temps, une partie en avril et une autre en juillet ». « Mais ça ne fait qu’un point d’indice de plus pour chacun par rapport à lundi puisque dans ce montant est comprise l’augmentation nationale du point prévue en juillet », s’insurgeaient certains grévistes. « Nous n’aurons pas plus », rétorquaient les autres.

Finalement, c’est un vote à bulletin secret qui a tranché : 43 personnes ont opté pour la reprise du travail, et 30 contre…

Les propositions salariales ont donc été acceptées. Satisfaite, la direction a consenti un dernier geste : les deux jours de grève ne seront pas déduits des salaires, l’un sera payé et l’autre transformé en jour de récupération.

De nombreux grévistes sont rentrés chez eux déçus. Mais une chose est sûre : ils auront montré qu’ils étaient capables de s’unir dans la mobilisation. Ce qui ne s’était encore jamais fait à la clinique Montréal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s