Grève à l’aéroport de Rodez demain et mardi

La Dépêche.fr, 1 avril 2012 :

L’USAC-CGT (premier syndicat des personnels de la Direction Générale de l’Aviation Civile) nous communique : « Les services de la navigation aérienne seront en grève les 2 et 3 avril prochain.

A l’appel notamment de la CGT, les personnels de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile), seront mobilisés les 2 et 3 avril prochains pour protester contre un plan important de restructurations touchant les services de contrôle aérien de province. Ce plan vise à fermer la moitié des services de contrôle d’approche en France métropolitaine avec leurs services supports et de maintenance, la totalité des services régionaux d’information de vol et une partie du contrôle d’aérodrome.

Ainsi, les services chargés de la sécurité et du contrôle du trafic aérien dans des villes importantes comme Rouen, Deauville, Poitiers, Limoges, La Rochelle, Angoulême, Mulhouse, Biarritz, Rodez, Grenoble, Metz-Nancy, Beauvais, Pontoise, St-Yan, etc. sont directement menacés de délocalisation ou de fermeture. Ces restructurations, si elles sont menées à leur terme, dégraderont de façon durable la qualité du service rendu. Elles ne sont motivées par aucune considération opérationnelle mais uniquement par des objectifs de réduction des coûts.(…)  

Par ailleurs la politique de la DGAC fait peser de lourdes menaces sur les conditions de travail des agents en organisant le sous-effectif par un manque flagrant de recrutements. Les espaces gérés par les services fermés seront directement transférés à des organismes plus importants(…).

L’application du principe dogmatique de non remplacement d’un départ à la retraite sur deux, lié à la Révision Générale des Politiques Publiques, est complètement absurde dans le cas de services opérationnels comme le contrôle aérien. C’est pourtant ce principe qui est appliqué à la DGAC et qui est la seule réelle motivation justifiant ces restructurations. Ces fermetures menacent directement des dizaines d’emplois dans les services de contrôle, de maintenance technique et administratifs.(…) Si la DGAC devait rester sourde face à ce premier mouvement de grève, un élargissement de la contestation à l’ensemble des organismes de navigation aérienne en France devra être envisagé pour la défense d’un service public de qualité et d’un niveau de sécurité maximal pour le trafic aérien ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s