Journée de grève générale réussie en Espagne

Au lendemain de la journée de grève générale du 29 mars, les chiffres parlent d’eux-mêmes en ce qui concerne la mobilisation.

Manifestation à Madrid

Selon Le Figaro qui cite le ministère de l’Intérieur, environ 800.000 personnes sont descendues dans les rues dans l’ensemble du pays. Les mobilisations les plus importantes ont été enregistrées en Galice (140.000 manifestants), à Madrid (85.000), en Andalousie (80.000), au Pays basque (85.000), en Catalogne (68.000) et dans la région de Valence (65.000). De leurs côtés, les syndicats parlent de trois millions de manifestants à travers le pays (voir des vidéos de manifestations).

Piquets de grève devant des usines à Burgos

Le Monde cite les taux de grévistes avancés par les syndicats : 77% en moyenne et jusqu’à 97 % dans l’industrie.

Manifestation à Madrid

Revenant sur les manifestations, Le Monde indique : »Le cortège a été particulièrement impressionnant à Barcelone (80 000 selon la police, dix fois plus selon les organisateurs), où des groupes « antisystème » ont provoqué des dommages dans les rues du centre-ville et des affrontements avec la police, mais aussi à Madrid ou Valence. Dans la capitale, où plusieurs milliers d' »indignés » ont manifesté en marge de syndicats, l’ambiance était même grinçante. « Cela n’est pas une réforme, c’est une démolition » ou encore « Guantanamo professionnel, non », pouvait-on lire sur des pancartes dressées au milieu des banderoles des principaux syndicats et de drapeaux républicains. Malgré tout, le ministère de l’intérieur avait recensé dans la soirée 176arrestations et 105blessés, parmi lesquels 59 policiers. »

Affrontements à Barcelone

Forces de répression à Barcelone

Le Parisien, de son côté, écrit : « Une marée humaine agitant des nuées de drapeaux rouges a défilé jeudi dans toute l’Espagne – des manifestations monstres à Madrid et Barcelone – au soir d’une grève générale contre la réforme du travail et la politique d’austérité du gouvernement de droite. » Et conclut : « Cette journée marquait le point d’orgue d’une profonde exaspération sociale qui grandit depuis des mois sur fond de chômage galopant, de récession et de coupes sociales draconiennes. »

Manifestation à Madrid

Le 29 mars, la classe ouvrière espagnole a montré sa force. Mais cela n’a pas suffit à faire reculer le gouvernement. Au contraire, le gouvernement annonce ce 30 mars de nouvelles mesures d’austérité comme la réduction des budgets des ministères d’au moins 15% en moyenne par rapport à 2011 (au moins 10 milliards d’euros), le gel des salaires des fonctionnaires pour la deuxieme année consécutive, de nouvelles coupes sur la sécurité sociale, et une hausse de la TVA. Après cette journée de mobilisation réussie, c’est donc encore plus fort et dans la durée, que la classe ouvrière devra se battre pour défendre ses intérêts vitaux.

Vue de la manifestation à Madrid

Publicités

4 réponses à “Journée de grève générale réussie en Espagne

  1. Pingback: Journée anticapitaliste à Francfort (Main) | Solidarité Ouvrière

  2. Pingback: Contre les plans d’austérité : l’Europe des luttes | Solidarité Ouvrière

  3. Pingback: 1er Mai : Cinq continents, une seule classe ouvrière, une même lutte | Solidarité Ouvrière

  4. Pingback: 1er Mai : Cinq continents, une seule classe ouvrière, une même lutte «

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s